Meta étiquetera les images IA sur Facebook, Instagram et les fils de discussion

Meta a annoncé qu'elle commencerait à étiqueter les images créées par l'IA sur Facebook, Instagram et Threads dans les mois à venir. Cette décision intervient alors que les outils de génération d’images d’IA gagnent en popularité, ce qui rend plus difficile la distinction entre le contenu créé par l’homme et celui créé par l’IA. « À mesure que la différence entre contenu humain et synthétique s’estompe, les gens veulent savoir où se situe la frontière », déclare Nick Clegg, président des affaires mondiales chez Meta.

Fonctionnalités et attentes à venir

Meta prévoit de commencer à étiqueter les images générées par l’IA dans plusieurs langues sur ses plateformes au cours des prochains mois. Cette décision intervient lors d’élections majeures dans le monde, où connaître la source du contenu est particulièrement important. Meta utilisera diverses techniques pour différencier les images générées par l'IA des autres images. Ceux-ci incluent des marqueurs visibles, des filigranes invisibles et des métadonnées intégrées dans les fichiers image. De plus, Meta met en œuvre de nouvelles politiques exigeant que les utilisateurs divulguent lorsque les médias sont générés par l'intelligence artificielle, avec des conséquences en cas de non-respect. Les méthodes de Meta suivent les meilleures pratiques recommandées par le Partnership on AI (PAI), un groupe industriel axé sur le développement responsable de l'IA.

Regarder vers l'avant

Au cours des 12 prochains mois, Meta surveillera de près l’engagement des utilisateurs avec le contenu IA étiqueté. Ces informations façonneront la stratégie à long terme de la plateforme. Actuellement, Meta étiquette manuellement les images créées via son générateur d’images IA interne avec des informations telles que « Imaginé par l’IA ». Désormais, l’entreprise exploitera ses outils de détection pour étiqueter le contenu d’IA d’autres fournisseurs tels que Google, Microsoft, Adobe et les principales plateformes artistiques d’IA. En attendant, Meta conseille aux utilisateurs d’évaluer de manière critique les comptes partageant des images et de surveiller les incohérences visuelles pouvant révéler une génération informatique.

Points clés à retenir

Voici quelques points clés à retenir pour les entreprises et les spécialistes du marketing des médias sociaux, basés sur l'annonce de Meta  :

  • L’authenticité et la transparence seront cruciales à mesure que la création d’images par l’IA se généralisera. Les entreprises devraient envisager des divulgations proactives si elles utilisent du contenu généré par l’IA dans le marketing
  • Deux camps peuvent émerger : ceux qui adoptent les créations de l’IA et ceux qui valorisent le contenu « créé par l’homme ». Les marques doivent comprendre ce que leur public préfère
  • Avec un étiquetage approprié, le contenu synthétique ne peut pas avoir d’impact négatif sur la confiance. Cependant, les spécialistes du marketing doivent surveiller de près le sentiment des utilisateurs concernant l’utilisation de l’IA

L’IA pourrait devenir un puissant atout marketing pour la création de contenu à grande échelle, mais le développement éthique de l’IA est conseillé. Se précipiter pour utiliser des technologies immatures pourrait se retourner contre nous. L’intérêt pour les outils de détection de médias synthétiques, le filigrane numérique et les normes de métadonnées va probablement augmenter. Les spécialistes du marketing avisés devraient rester au courant de ces technologies. L'approche de Meta laisse présager une transition mesurée, mais un changement rapide est probable. Les spécialistes du marketing peuvent garder une longueur d'avance en préparant des stratégies flexibles de création et de conformité pour le contenu synthétique. Image en vedette  : capture d'écran de about.fb.com/news/, février 2024.

Tags: ,