Google ne s'engagera pas sur les données de trafic de recherche AI ​​dans la Search Console

Dans une récente interview, le PDG de Google, Sundar Pichai, a éludé la question de savoir si l'entreprise fournirait aux propriétaires de sites Web des données plus granulaires sur le trafic à partir des aperçus de recherche générés par l'IA. Alors que Google continue d’intégrer les aperçus de l’IA, ou « aperçus de l’IA », dans ses résultats de recherche, les éditeurs sont de plus en plus préoccupés par l’impact sur leurs taux de clics et leur trafic global. Google pourrait apaiser certaines inquiétudes en répartissant les mesures de trafic pour les résultats générés par l'IA séparément des clics de recherche traditionnels. Cependant, l'entreprise ne s'engagera pas à fournir ces données.

Pichai évite la question directe

Lorsque The Verge lui a demandé si Google s'engagerait à fournir cette ventilation des données aux éditeurs, Pichai a évité de donner une réponse directe. « C'est une bonne question pour l'équipe de recherche. Ils y pensent à un niveau plus profond que moi», a-t-il déclaré, détournant sa responsabilité. Le PDG a suggéré que Google doit fournir un « équilibre » dans ses données, arguant que les propriétaires de sites Web pourraient essayer de jouer avec le système s'il fournit trop de détails.
« Plus nous le précisons, plus les gens conçoivent en fonction de cela. » il prétendait.

Le manque de transparence alimente la frustration des éditeurs

Le manque d'engagement de Google en matière de transparence frustrera probablement les éditeurs qui estiment avoir le droit de savoir dans quelle mesure leur trafic est affecté par les mises en œuvre de l'IA de Google. C'est sur le contenu des éditeurs que les modèles d'IA de Google sont formés, et c'est désormais leur trafic qui est en jeu. Que Google soit si insaisissable en matière de partage de données semble fallacieux. Les commentaires de Pichai semblent sourds au sort des éditeurs Web, qui comptent sur le trafic de recherche pour générer des revenus publicitaires et soutenir leurs activités. Grâce à des données précises sur l’impact des aperçus de l’IA sur les taux de clics, les éditeurs peuvent adapter leurs stratégies pour une plus grande visibilité.

Des préoccupations antitrust se profilent

La réticence de Google à partager ces informations soulève également des questions sur les pratiques anticoncurrentielles. En tant que moteur de recherche dominant, Google détient le pouvoir sur le flux du trafic Web. En gardant les éditeurs dans l’ignorance des mesures basées sur l’IA, l’entreprise pourrait être considérée comme utilisant sa position sur le marché pour désavantager injustement les créateurs de contenu. Cette question fera probablement l'objet d'un examen plus approfondi de la part des régulateurs antitrust, qui enquêtent déjà sur Google pour un prétendu comportement monopolistique sur le marché de la recherche.

Effets à long terme sur l'écosystème Web

Si les éditeurs estiment qu’ils ne sont pas équitablement rémunérés pour leur contenu ou ne disposent pas des données dont ils ont besoin pour prendre des décisions éclairées, cela pourrait décourager la création de contenu original de haute qualité. Cela pourrait conduire à une moins bonne expérience pour les internautes et à une moindre diversité des informations en ligne. À mesure que l’IA fait de plus en plus partie intégrante de la recherche, Google doit trouver un moyen de collaborer avec les éditeurs et de leur fournir les informations dont ils ont besoin pour prospérer.

FAQ

Quel est l'impact de l'introduction des aperçus IA par Google sur le trafic de recherche pour les éditeurs ?

Les aperçus de recherche générés par l’IA peuvent détourner l’attention des utilisateurs des résultats de recherche organiques traditionnels, entraînant ainsi moins de clics sur le contenu de l’éditeur. En conséquence, la transparence et la disponibilité de mesures de trafic distinctes pour les résultats générés par l'IA par rapport aux données de recherche traditionnelles deviennent cruciales pour que les éditeurs comprennent et réagissent efficacement à ces changements.

Quelles sont les principales préoccupations des éditeurs concernant la transparence des données IA de Google ?

Les éditeurs sont particulièrement préoccupés par le manque de données détaillées sur le trafic provenant des aperçus de recherche générés par l'IA. Cette transparence leur est vitale pour évaluer l’impact de l’IA sur le trafic de leur site Web et leurs revenus publicitaires. La réticence de Google à partager cette répartition frustre les éditeurs, car cela limite leur capacité à adapter leurs stratégies au nouvel environnement de recherche.

Pourquoi le PDG de Google pense-t-il que fournir des données spécifiques sur le trafic des aperçus de l'IA pourrait être problématique ?

Le PDG de Google, Sundar Pichai, a suggéré qu'offrir des données granulaires de trafic en aperçu par l'IA pourrait encourager les propriétaires de sites Web à manipuler le système. Il pense que fournir des mesures détaillées pourrait amener les éditeurs à concevoir leur contenu spécifiquement pour le moteur de recherche de Google, ce qui pourrait conduire à une moins bonne expérience utilisateur.

Quel impact potentiel à long terme l’approche de Google en matière de données de recherche IA sur l’écosystème Web ?

Les éditeurs peuvent produire moins de contenu s'ils ne sont pas rémunérés pour leur contenu ou s'ils ne disposent pas de données leur permettant de prendre des décisions éclairées. Cela pourrait entraîner une moins bonne expérience en ligne et une diversité réduite des informations. Image en vedette : photos depuis/Shutterstock

Tags: