Google fournit des conseils aux annonceurs sur les prochaines lois de conformité en matière de confidentialité des données

La semaine dernière, Google Ads a envoyé un e-mail aux annonceurs aux États-Unis qui utilisent Google Ads ou Google Analytics pour les informer des modifications de conformité à venir. Beaucoup se demandent « pourquoi maintenant » ? Alors que les préoccupations des utilisateurs en matière de confidentialité sont à un niveau sans précédent, de nombreux États ont adopté leurs dispositions législatives sur la confidentialité, qui seront mises en œuvre plus tard cette année. Poursuivez votre lecture pour savoir comment Google prépare ses produits à la conformité, ce que cela signifie pour les annonceurs et si vous devez prendre des mesures.

Qu'est-ce qui change en matière de confidentialité ?

Deux mises à jour majeures arriveront cette année dans le paysage de la vie privée aux États-Unis.

  1. Cinq États ont adopté des dispositions législatives sur la protection de la vie privée. Ces États comprennent la Floride, le Texas, l'Oregon, le Montana et le Colorado
  2. Application de la Colorado Privacy Act (CPA). L'État du Colorado commencera à appliquer les dispositions de son mécanisme de désinscription universel (UOOM)

Cela signifie que certains États sévissent sur la vie privée des utilisateurs et sur la manière dont les données sont traitées par ces utilisateurs. Ceci est également connu sous le nom de « traitement restreint des données » (RDP), un outil de conformité développé par Google en 2019 pour aider les annonceurs à se conformer aux lois de divers pays et États.

Que fait Google pour aider les annonceurs à se conformer ?

En raison de ces changements d'état à venir, Google apporte plusieurs modifications pour protéger les données et garantir la conformité des annonceurs.

Pour l'entrée en vigueur des nouvelles lois des États américains

Dans l'e-mail envoyé aux annonceurs, Google met à jour le langage avec ces termes existants :

  • Conditions de traitement des données Google Ads
  • Conditions de protection des données du contrôleur Google Ads
  • Conditions de protection des données du contrôleur de mesure de Google
  • Addendum aux lois américaines sur la protection de la vie privée

Si vous avez déjà accepté les conditions de protection des données en ligne dans votre compte Google Ads, vous n'avez aucune autre mesure à prendre concernant cette mise à jour. De plus, Google déclare qu'il agira en tant que fournisseur de services ou sous-traitant pendant que le traitement restreint des données (RDP) est activé pour les États ci-dessus. Ce qui est bien au niveau du contrôle des produits dans Google Ads, c'est que si elle est activée, la fonctionnalité RDP s'étendra à mesure que d'autres États adopteront leurs propres lois sur la confidentialité.

Pour les partenaires qui opèrent au Colorado

Ce changement est plus spécifique aux annonceurs qui opèrent dans l'État du Colorado. Dans le prochain Colorado Privacy Act, le mécanisme de désinscription universel exige que les signaux de contrôle global de la confidentialité (GPC) désengagent l'utilisateur du ciblage publicitaire. Lorsque des utilisateurs ou des clients potentiels créent ou reçoivent un contrôle de confidentialité global, ils peuvent envoyer ce signal à Google en tant que paramètre de confidentialité (comme RDP mentionné ci-dessus) pour désactiver des éléments tels que :

  • Ciblage publicitaire
  • Données de vente
  • Partage de données

Pour se conformer à cette loi, Google peut recevoir les signaux GPC directement des utilisateurs et s'engagera en mode RDP en leur nom.

Qu'est-ce que cela signifie pour les annonceurs ?

Bien que le langage juridique ci-dessus soit détaillé, examinons comment ces modifications de la loi de l'État et la réponse de Google à celles-ci peuvent affecter les annonceurs.

#1 : Inventaire d'annonces moins personnalisées

L’une des premières mises à jour apparentes sera un inventaire publicitaire moins personnalisé. En raison des mises à jour restreintes du traitement des données et des mécanismes de désinscription, il est plus facile pour les utilisateurs de ne pas être ciblés. Si les utilisateurs décident de ne pas activer le ciblage publicitaire, cela affecte directement la capacité des annonceurs à cibler personnellement ces utilisateurs, affectant ainsi l'inventaire publicitaire. Cela peut affecter l'inventaire, l'efficacité du ciblage et les stratégies d'enchères qu'ils utilisent dans les campagnes.

#2 : Le ciblage par liste de clients sera impacté

Comme ci-dessus, le taux de correspondance sur les listes de ciblage par liste de clients et autres listes de remarketing diminuera probablement. Cela est principalement dû à la mise à jour du Global Privacy Controls. Les utilisateurs doivent avoir donné leur consentement pour recevoir des mises à jour marketing d'une marque. De plus, ils ne seront pas suivis s'ils ne sont pas connectés à leur compte Google ou s'ils refusent d'être suivis alors qu'ils sont connectés. Si vous utilisez des listes de ciblage par liste de clients, surveillez ces taux de correspondance lorsque vous examinez la volatilité des performances.

#3 : Les rapports sur les performances seront probablement affectés

Selon la publication LinkedIn de Navah Hopkin à propos de cette mise à jour, les annonceurs s'attendent à un « été sauvage ». Si la capacité des annonceurs à diffuser des annonces personnalisées ou à utiliser pleinement le ciblage par liste de clients ou d'autres fonctionnalités de remarketing, les performances en seront sans aucun doute affectées. Cela peut entraîner une volatilité ou des fluctuations dans les rapports concernant les conversions, les attributions aux campagnes, les mesures ROAS ou CPA. Navah fait valoir un point important dans les commentaires de son article sur ce sujet, déclarant que les annonceurs devraient « s'éloigner des chiffres précis » en matière de reporting. En termes simples, il y aura des limites supplémentaires sur ce sur quoi les annonceurs peuvent et ne peuvent pas rendre compte, et les rapports de performances ne devraient pas être la « fin de tout » lors de la prise de décisions stratégiques en matière de campagne.

En résumé

Ce n'est pas le premier rodéo de Google concernant les lois et la conformité des utilisateurs en matière de confidentialité. Ce qui a commencé en 2018 avec des outils de conformité pour les mises à jour du RGPD dans l’EEE et au Royaume-Uni fait sans aucun doute son chemin vers les États-Unis. Dans le monde en constante évolution de la confidentialité des utilisateurs et des réglementations sur les données, les annonceurs peuvent pousser un petit soupir de soulagement grâce à ces mises à jour bienvenues de Google. Ils montrent qu'ils sont proactifs en ce qui concerne les politiques de conformité aux lois de chaque État et qu'ils informent les annonceurs avant qu'une action ne soit nécessaire. En fin de compte, les annonceurs doivent se rappeler qu’ils sont responsables de garantir la conformité pour leur entreprise et au nom des entreprises pour lesquelles ils font de la publicité. Image en vedette : Sergueï Elagin/Shutterstock

Tags: , ,