Facebook ouvre un compte au Bangladesh pour payer des impôts

Trois entreprises se sont inscrites dimanche pour le numéro d’identification d’entreprise ou BIN auprès du Conseil national des recettes, a déclaré Pramila Sarker, commissaire supplémentaire au bureau du Commissariat des douanes, de l’accise et de la TVA de Dhaka Sud. Les sociétés sont Facebook Ireland Ltd, Facebook Payment International et Facebook Technologies Ireland Ltd. Elles ont confirmé l’enregistrement via Hoque Bhattacharjee Das and Company.

Désormais, le numéro de TVA de l’agent de Facebook est 100004. Auparavant, Facebook payait les taxes par l’intermédiaire de son partenaire commercial local autorisé. .

Il a directement payé 93 millions de Tk via le partenaire commercial. Il a également payé par l’intermédiaire de banques, mais la BNR n’avait pas encore obtenu les comptes de la Banque du Bangladesh, a déclaré le commissaire supplémentaire Pramila. Maintenant, PricewaterhouseCoopers travaille en tant qu’agent de Facebook.

Un autre géant de la technologie, Alphabet Inc’s Google, s’est enregistré pour payer la TVA le 25 mai. Après avoir entendu une requête, la Haute Cour a ordonné en novembre 2020 aux autorités de percevoir des recettes, y compris l’impôt à la source et d’autres taxes sur toutes sortes de transactions pour la publicité, la vente de domaines, les licences et autres frais, à partir de plateformes Internet telles que Google, Yahoo, Facebook, YouTube et Amazon.

Les entreprises mondiales basées sur Internet attirent des millions de takas du Bangladesh car les utilisateurs se sont habitués à voir les publicités sur ces plates-formes, selon le pétitionnaire.

Mais le gouvernement n’a pas réussi à collecter des montants satisfaisants de revenus auprès des géants de la technologie dans deux et un an et demi après une ordonnance provisoire. Les régulateurs des télécommunications BTRC dans un rapport soumis à la Haute Cour en juin 2019 ont déclaré que les cinq opérateurs de téléphonie mobile du Bangladesh ont payé Google, Facebook, YouTube, Yahoo, WhatsApp, Amazon, Imo et d’autres entreprises près de 87,5 milliards de Tk en cinq ans de revenus publicitaires. La BNR, dans un autre rapport soumis en même temps, a indiqué que le montant était de 1,33 milliard de Tk en cinq ans.

Tags: