Choi Min-jeong domine aux Championnats du monde ISU

Choi Min-jeong célèbre dimanche sa victoire au relais féminin de 3000 mètres aux Championnats du monde sur courte piste de l’ISU 2022 à Montréal, au Canada. [EPA/YONHAP]
Choi Min-jeong a dominé les Championnats du monde sur courte piste de l’ISU 2022 à Montréal, au Canada, ce week-end, remportant trois des quatre médailles d’or individuelles pour remporter le titre de champion du tournoi. La Corée a également remporté l’or dans les relais masculin et féminin.

Choi a pris la première place dans toutes les épreuves sauf le 500 mètres féminin, où une demi-finale difficile l’a poussée dans la finale B.

Au 1000 mètres féminin, Choi a terminé en première place avec un temps de 1 minute et 27,956 secondes, battant de justesse Kim Boutin du Canada pour remporter l’or. Choi a terminé la course une demi-seconde plus vite qu’aux Jeux olympiques de Pékin en 2022, où elle a remporté l’argent dans l’épreuve derrière Suzanne Schulting des Pays-Bas. Schulting n’a pas pu terminer les Mondiaux après avoir contracté Covid-19.

La Coréenne Seo Whi-min s’est également qualifiée pour la finale, terminant quatrième avec un temps de 1 minute et 29,662 secondes.

Choi a terminé le 1 500 mètres avec un temps de 2 minutes et 23,594 secondes, battant à nouveau de peu Boutin. Choi, le médaillé d’or olympique en titre dans cette épreuve, avait glissé derrière Boutin en demi-finale, mais est revenu avec une vengeance pour remporter le titre quand ça compte vraiment. Seo a également atteint la finale, remportant le bronze avec un temps de 2 minutes et 24,455 secondes, tandis que Shim Suk-hee a terminé cinquième avec un temps de 2 minutes et 25,348 secondes.

Choi Min-jeong, au centre, Seo Whi-min, à droite, et Kim Boutin posent avec leurs médailles pour la finale du 1 500 mètres aux Championnats du monde sur courte piste de l’ISU 2022 à Montréal, au Canada, samedi. [AP/YONHAP]
Le tournoi a marqué le retour de Shim dans l’équipe nationale pour la première fois depuis octobre de l’année dernière, après avoir fait l’objet d’une enquête puis suspendue pour avoir insulté ses coéquipiers lors des Jeux olympiques de PyeongChang en 2018.

Choi et Seo ont également tous deux remporté une médaille dans la superfinale du 3 000 mètres, qui est ouverte aux huit meilleurs coureurs au classement par points. Choi a terminé premier avec un temps de 5 minutes et 5,641 secondes, suivi de Boutin avec un temps de 5 minutes et 5,734 secondes et de Seo en 5 minutes et 6,840 secondes. Shim a terminé septième avec un temps de 5 minutes et 10,304 secondes.

Lee June-seo, à droite, pose avec Liu Shaoang, de Hongrie, au centre, et Pascal Dion, du Canada, posent avec leurs médailles de classement général aux Championnats du monde sur courte piste de l’ISU 2022 à Montréal, dimanche dimanche. Lee a terminé troisième au classement général. [AP/YONHAP]
Dans les épreuves individuelles masculines, Lee June-seo a remporté la médaille d’argent au 1000 mètres avec un temps de 1 minute et 25,529 secondes, suivi de près par Kwak Yoon-gy pour la médaille de bronze avec un temps de 1 minute et 25,662 secondes. Lee a également remporté l’argent dans la superfinale du 3 000 mètres.

L’équipe masculine a dû concourir sans deux membres clés de l’équipe à Montréal après que le médaillé d’or du 1500 mètres Hwang Dae-heon et le membre de l’équipe de relais de Pékin Park Jang-hyuk aient tous deux été testés positifs pour Covid-19.

Kwak Yoon-gy, de Corée, célèbre après avoir remporté la médaille d’or lors de la finale du relais masculin de 5000 mètres aux Championnats du monde sur courte piste de l’ISU 2022 à Montréal, au Canada, dimanche. [EPA/YONHAP]
Malgré les absences, la Corée a remporté l’or dans les relais masculin et féminin. L’équipe masculine de Kwak, Lee, Han Seung-soo et Park In-wook a terminé le relais de 5 000 mètres avec un temps de 6 minutes et 56,709 secondes, battant de justesse les Pays-Bas à la première place.

Au relais féminin de 3000 mètres, Choi, Seo, Shim et Kim A-lang ont terminé avec un temps de 4 minutes et 9,683 secondes, battant à nouveau de justesse une équipe canadienne menée par Boutin. PAR JIM BULLEY [jim.bulley@joongang.co.kr]