Comment augmenter le trafic localisé vers un domaine européen hébergé aux États-Unis

Dans un article sur le subreddit r/TechSEO, John Mueller, Search Advocate de Google, a répondu à un utilisateur de Reddit lui demandant comment augmenter le trafic localisé vers un domaine de l'Union européenne (UE) hébergé aux États-Unis. Le client de l'utilisateur, qui possède un sous-domaine .com et .eu, espère augmenter le trafic ciblé vers ce dernier. Cependant, l'utilisateur craint que l'emplacement du serveur du site ne réduise la visibilité du domaine dans les résultats de recherche internationaux. Voici les cinq éléments sur lesquels Mueller a suggéré que l’utilisateur devrait se concentrer – ou ignorer en toute sécurité – pour augmenter le trafic localisé en provenance de l’UE.

1. Utiliser les balises Hreflang

La première recommandation de Mueller est l'utilisation de balises hreflang. Ces balises contribuent à diriger les utilisateurs de divers pays européens vers le sous-domaine de l'UE, rendant le site plus accessible et plus pertinent pour le public européen. Cette approche est cruciale pour un site ciblant plusieurs régions avec un contenu potentiellement chevauchant ou similaire. Il souligne que le hreflang devrait connecter les principaux pays européens au domaine de l'UE, et que le reste des visiteurs utiliserait par défaut le .com.

2. L'emplacement du serveur n'est pas un facteur

Deuxièmement, Mueller minimise l'importance de l'emplacement du serveur. Contrairement à la croyance commune selon laquelle la proximité du serveur avec le public cible améliore les performances, il suggère que l'emplacement du serveur est moins crucial, offrant ainsi plus de flexibilité dans les décisions d'hébergement du serveur.

3. Les balises canoniques peuvent empêcher la duplication de contenu

Le troisième point aborde la question de la duplication de contenu, en particulier lorsque la même langue est utilisée dans plusieurs domaines. Mueller conseille d'utiliser les balises canoniques avec précaution dans de tels scénarios pour éviter que Google n'interprète le contenu comme un doublon. Alternativement, de légères variations de contenu entre ces domaines peuvent aider à les distinguer.

4. Prise en charge de la devise locale avec les flux Google Shopping

Quatrièmement, Mueller recommande d'exploiter les flux Google Shopping. Cette approche consiste à optimiser les fiches produits pour leur visibilité dans les résultats de recherche Google Shopping, un outil efficace pour toucher une audience européenne plus large et améliorer les performances du e-commerce.

5. Concentrez-vous sur la page d'accueil et les pages de haut niveau

Enfin, Mueller suggère que les meilleurs résultats peuvent être obtenus en se concentrant sur la page d'accueil et d'autres pages de haut niveau. Cette stratégie implique qu’une refonte complète à l’échelle du site n’est peut-être pas nécessaire ; au lieu de cela, la priorisation des pages clés peut conduire à des améliorations substantielles du trafic avec une allocation efficace des ressources.

Conclusion

Cette information est cruciale pour les professionnels du marketing et du référencement qui souhaitent étendre leur portée sur le marché européen. En mettant en œuvre les stratégies de Mueller, les entreprises peuvent améliorer la visibilité et la pertinence de leur site Web dans les résultats de recherche européens, générant ainsi un trafic ciblé et potentiellement augmentant les conversions. Ces tactiques s'alignent sur les dernières meilleures pratiques de référencement et offrent des solutions pratiques pour le marketing numérique multinational. Image en vedette : Création WDnet/Shutterstock

Tags: ,