Aucune action algorithmique pour l’abus de réputation de site pour l’instant

Danny Sullivan, responsable de la recherche chez Google, a confirmé que le moteur de recherche n'a pas lancé d'actions algorithmiques ciblant l'abus de réputation du site. Cette clarification répond aux spéculations au sein de la communauté SEO selon lesquelles les récentes baisses de trafic sont liées à la mise à jour de la politique annoncée précédemment par Google.

Sullivan dit qu'aucune mise à jour n'a été déployée

Lily Ray, une professionnelle du référencement, a partagé une capture d'écran sur Twitter montrant une baisse significative du trafic sur le site Groupon à partir du 6 mai. Ray a suggéré que c'était la preuve que Google avait commencé à déployer des sanctions algorithmiques pour les sites violant la politique d'abus de réputation de l'entreprise. Cependant, Sullivan est rapidement intervenu, déclarant : « Nous n’avons pas lancé d’actions algorithmiques contre l’abus de réputation du site. J'imagine que lorsque nous le ferons, nous serons très clairs à ce sujet. Les éditeurs constatent des changements et pensent que c'est le cas – ce n'est pas le cas – les résultats changent tout le temps pour toutes sortes de raisons. Nous n’avons pas lancé d’actions algorithmiques contre l’abus de réputation du site. J'imagine que lorsque nous le ferons, nous serons très clairs à ce sujet. Les éditeurs constatent des changements et pensent que c'est le cas – ce n'est pas le cas – les résultats changent tout le temps pour toutes sortes de raisons. Les actions actuellement uniquement… — Google SearchLiaison (@searchliaison) 23 mai 2024 Sullivan a ajouté que lorsque les actions seront déployées, elles n'auront un impact que sur un contenu spécifique, et non sur des sites Web entiers. Il s'agit d'une distinction importante, car elle suggère que même si certaines pages d'un site sont pénalisées manuellement, le reste du domaine peut être classé normalement. Je ne sais pas sur quoi est basé ce graphique. Statistiques de visibilité tierces ? Ou ces données de chaque site sont-elles signalées directement depuis la Search Console ? Mais au-delà de cela, encore une fois, nous n’avons pas ajouté de composant algorithmique pour l’abus de réputation de site. Ce que j'ai dit dans ma réponse originale est toujours… — Google SearchLiaison (@searchliaison) 23 mai 2024

Contexte de la politique de Google en matière d'abus de réputation de site

Plus tôt cette année, Google a annoncé une nouvelle politique pour lutter contre ce qu'il appelle « l'abus de réputation de site ». Il s'agit de situations dans lesquelles du contenu tiers est publié sur des domaines faisant autorité avec peu de surveillance ou d'implication de la part du site hôte. Les exemples incluent les publications sponsorisées, les publireportages et le contenu de partenaires qui sont vaguement liés ou non à l'objectif principal d'un site. Dans le cadre de la nouvelle politique, Google prend des mesures manuelles contre les pages incriminées et prévoit d'intégrer une détection algorithmique.

Ce que cela signifie pour les éditeurs et les référenceurs

Bien que Google n'ait lancé aucune mise à jour algorithmique liée à l'abus de réputation de site, les actions manuelles placent les éditeurs en état d'alerte. Ceux qui s'appuient fortement sur du contenu sponsorisé ou des publications de partenaires pour générer du trafic devraient auditer leurs sites et supprimer toute violation potentielle des politiques. La confirmation par Sullivan qu'aucun changement algorithmique n'a eu lieu pourrait apporter un soulagement temporaire. De plus, ses déclarations rappellent également que des fluctuations de classement importantes peuvent survenir à tout moment en raison de divers facteurs, et pas seulement de la mise en œuvre de politiques spécifiques.

FAQ

Les futures actions algorithmiques de Google auront-elles un impact sur des sites Web entiers ou sur des contenus spécifiques ?

Lorsque Google déploiera finalement des actions algorithmiques en cas d'abus de réputation de site, ces actions cibleront un contenu spécifique plutôt que l'ensemble du site Web. Cela signifie que si certaines pages s’avèrent en infraction, seules ces pages seront affectées, permettant ainsi aux autres parties du site de continuer à se classer normalement.

Que doivent faire les éditeurs et les référenceurs à la lumière de la politique de Google en matière d'abus de réputation de site ?

Les éditeurs et les professionnels du référencement doivent auditer leurs sites pour identifier et supprimer tout contenu susceptible de violer la politique de Google en matière d'abus de réputation de site. Cela inclut les publications sponsorisées et le contenu de partenaires qui ne correspondent pas à l'objectif principal du site. Prendre ces mesures peut atténuer le risque de sanctions manuelles de la part de Google.

Quel est le contexte des récentes baisses de trafic observées dans la communauté SEO ?

Google affirme que les baisses récentes des sites de coupons ne sont liées à aucune action algorithmique visant à abuser de la réputation du site. Les fluctuations du trafic peuvent survenir pour diverses raisons et ne sont pas toujours liées à une mise à jour spécifique de l'algorithme. Image en vedette : sockagphoto/Shutterstock

Tags: