Comment acheter un logiciel de recherche de candidats

Le défi de trouver et de concourir pour les meilleurs talents n’a pas diminué pour de nombreux employeurs, même dans un marché du travail frappé par la pandémie de coronavirus. Au fur et à mesure que les employeurs cherchent des candidats plus loin, ils peuvent se tourner vers le sourcing passif de talents, le pipelining des candidats et les processus de sourcing automatisés. correspondent aux postes pour lesquels ils recrutent, leur fournit les informations professionnelles pour déterminer s’ils souhaitent les contacter et aide les recruteurs à mener cette action de sensibilisation et à les présenter sur le tas « , a déclaré Ninh Tran, cofondatrice de la société de technologie d’approvisionnement.

Hiretual, basé à Mountain View, Californie Jeremy Roberts, responsable des partenariats stratégiques et du conseil en solutions pour le moteur de recherche de talents SeekOut, basé à Bellevue, Washington, a ajouté qu’en plus d’aider les organisations à s’engager avec des candidats qualifiés, intéressés et disponibles de l’extérieur de l’organisation, le logiciel de sourcing est une solution à ce qui a longtemps été un problème épineux pour les entreprises: passer en revue les tas de données sur les candidats déjà hou sed dans leurs systèmes RH. « La plupart des organisations ont des tonnes de candidats cachés dans leur système de suivi des candidatures [ATS] et gestion de la relation candidat [CRM] », a déclaré Roberts.« Jusqu’à 60 pour cent du marché adressable se trouve déjà dans les ATS et CRM de nombreuses entreprises.

Ils dépensent essentiellement des milliers de dollars sur les sites d’emploi et les campagnes de recrutement pour trouver les mêmes personnes qui sont déjà dans leur système. « Certains des derniers développements en matière de technologie d’approvisionnement incluent l’utilisation de plus d’automatisation et d’apprentissage automatique pour faire correspondre les descriptions de poste aux compétences des candidats., et alliant le marketing de recrutement à l’approvisionnement, a déclaré Jim Schnyder, fondateur et président de RecruitingAdvisors, une société de conseil et de formation en acquisition de talents stratégiques dans la région métropolitaine de Dallas-Fort Worth.

« Les CRM sont depuis longtemps un outil fondamental, et certains d’entre eux ont ajouté des fonctionnalités d’approvisionnement à leurs capacités, Avature en étant un bon exemple », a déclaré Schnyder, qui était le responsable de l’approvisionnement pour PepsiCo pendant 17 ans. et les systèmes CRM. « Intégration – à la fois poussant les candidats directement dans l’ATS et permettant aux recruteurs et aux sourceurs de rechercher leurs propres données ATS – ma kes la vie des recruteurs plus facile », dit-il.

« Il y a également eu plus d’investissements dans [diversity, equity and inclusion] DE&I sourcing, pour aider les recruteurs à identifier divers candidats en fonction de différentes données démographiques et aider les organisations à faire évoluer le recrutement DE&I de manière significative. « Les experts disent que les acheteurs potentiels devraient prendre en compte des facteurs tels que les capacités d’intégration, les options de personnalisation et de rapport, ainsi que l’assistance après-vente. leurs devoirs avant de rencontrer les fournisseurs, y compris d’abord l’évaluation des processus de flux de travail de recrutement existants pour les failles que la technologie ne peut pas résoudre et de vraiment comprendre les outils dont elles disposent déjà.

«Souvent, les entreprises ont déjà un outil et ne réalisent pas sa puissance», « Une simple optimisation de votre technologie actuelle pourrait être tout ce dont vous avez besoin. » Toute personne qui crée des pipelines de talents bénéficiera de la technologie d’approvisionnement, a déclaré Tran, mais elle est mieux utilisée par les entreprises qui recrutent pour des postes difficiles à pourvoir et de niche. Il conseille aux acheteurs potentiels de déterminer d’abord s’il est nécessaire d’acheter un système et de s’assurer que tous les décideurs concernés sont amenés pour déterminer la feuille de route interne pour l’achat et la mise en œuvre d’un nouvel outil.

Roberts a ajouté qu’avant de parler à un fournisseur, « vous devez vraiment bien connaître votre entreprise, connaître vos paramètres, ce que vous voulez accomplir et où se situent vos lacunes avec votre technologie de recrutement actuelle. Quelles lacunes essayez-vous de combler? » Dani Bailey, responsable stratégique de la recherche de talents pour la société de biens de consommation Altria, a déclaré que lorsqu’elle cherchait un outil de sourcing, elle identifiait l’objectif ultime de disposer de la technologie et dressait une liste des choses qu’elle aimerait que l’outil fasse. ces outils sont assez similaires, mais vous trouverez peut-être que l’un se démarque plus que les autres », a-t-elle déclaré.

«S’il y a une chose que j’ai apprise, c’est que dans ce secteur, nous sommes nombreux à travailler à notre manière, donc même si un outil est idéal pour une personne ou une entreprise, il ne vous convient peut-être pas et vice versa. . Pour moi personnellement, je recherche la précision et combien de temps cet outil me fait-il gagner? » Schnyder a déclaré qu’il était très utile de poser des questions à la communauté des fournisseurs sur leurs expériences.

Il est également essentiel pour les acheteurs de déterminer combien ils sont prêts à investir dans des logiciels de sourcing et d’établir un budget qui tient compte des coûts des choses que le nouvel achat. Outre l’intégration, les acheteurs doivent également s’assurer que tout ce qu’ils achètent sera flexible et personnalisable en fonction des fonctionnalités clés recherchées, a déclaré Schnyder. demandez une démonstration de produit ou inscrivez-vous pour une période d’essai.

«Même si vous n’avez pas vraiment d’objectif en tête et que vous voulez simplement explorer et voir ce qui existe, je recommanderais de faire la démonstration de différents outils d’approvisionnement», a déclaré Bailey. Schnyder a recommandé aux acheteurs de présenter aux fournisseurs un scénario réel lors d’une démonstration. «Donnez-leur une vraie réquisition et demandez-leur de vous montrer comment ils peuvent y travailler», a-t-il déclaré.

« Cela élimine la présentation de vente en conserve. S’ils ne peuvent pas fonctionner à partir de votre demande, c’est un problème. » Roberts a déclaré que la diligence était nécessaire lors d’une démonstration, mais que vous ne devriez pas traiter un fournisseur comme un antagoniste.

«C’est comme aller chez un médecin et lui dire quoi vous prescrire au lieu d’écouter ses conseils», a-t-il déclaré. « Je sais que certains vendeurs peuvent être épuisants, mais être ouvert à apprendre d’un fournisseur et essayer de résoudre un problème ensemble fonctionne mieux pour avoir cette relation de collaboration idéale. » Il a ajouté que le fournisseur de sourcing devrait comprendre l’acquisition de talents à un niveau profond et être capable et disposé à consulter sur la façon dont la technologie devrait s’intégrer dans le flux de travail de l’entreprise.

De nombreux fournisseurs offrent de courtes périodes d’essai d’une ou deux semaines. Tran a déclaré que pendant l’essai, les employeurs devraient évaluer la qualité des résultats, si l’équipe apprécie l’outil et sa facilité d’utilisation. Ils doivent également être tenus de l’utiliser.

« Si vous implémentez une période d’essai, retirez la licence LinkedIn Recruiter de votre équipe », a déclaré Schnyder. « Ou les recruteurs ne changeront pas leurs habitudes et n’essaieront pas la nouvelle technologie. Les essais en valent la peine s’ils sont bien gérés et si les connexions sont surveillées pour l’utilisation. »

un facteur clé lors de l’achat de technologie d’approvisionnement. « Le support est tout aussi, sinon plus important que le produit lui-même », a déclaré Tran. « Le support encourage les gens à utiliser l’outil, ce qui se traduit par un retour sur investissement.

Je vous garantis que sans support, l’achat de la technologie ne sera pas un succès. » Il est important de se renseigner sur le support pendant la période d’essai, a-t-il ajouté. « Vous aurez l’occasion de vous engager avec les représentants de la réussite des clients, les responsables de compte, les formateurs et les ingénieurs.

Demandez à votre fournisseur s’il a un plan d’adoption de formation. À quoi ressemble une adoption typique dans trois mois, six mois, un an? Demandez sur les implémentations réussies dans des organisations similaires. »Schnyder a conseillé aux acheteurs potentiels de parler aux références qui ont utilisé le produit.

« Demandez aux utilisateurs, est-ce que le fournisseur fait un suivi? Ou est-ce qu’ils vous abandonnent après avoir fait la vente parce qu’ils sont à court de personnel? » «Le succès des clients ne se résume pas à l’assistance client: il s’agit de comprendre comment résoudre les problèmes que vous essayez de résoudre. Assurez-vous qu’ils sont prêts à effectuer des revues trimestrielles de votre entreprise pour vous assurer que vous atteignez les objectifs que vous aviez lorsque vous avez acheté l’outil. «