Selena Gomez écrit à Mark Zuckerberg au sujet des inquiétudes suscitées par la propagation de haine, désinformation, racisme et sectarisme sur Facebook

Par Brent Furdyk.

il y a 3 heures

Selena Gomez écrit à Mark Zuckerberg au sujet des inquiétudes suscitées par la propagation de haine, désinformation, racisme et sectarisme sur Facebook

Selena Gomez a contacté le PDG de Facebook Mark Zuckerberg et la COO Sheryl Sandberg pour partager ses inquiétudes quant à la façon dont la plate-forme de médias sociaux est en train d'être militarisée.

Vendredi, elle a partagé le message – qu'elle avait initialement envoyé en privé – sur ses histoires Instagram.

« Facebook et Instagram sont utilisés pour répandre la haine, la désinformation, le racisme et le sectarisme », a écrit Selena dans le message. « Je vous appelle tous les deux pour AIDER À ARRÊTER CELA. »

Elle a ajouté: « Veuillez fermer les groupes et les utilisateurs axés sur la diffusion de la violence et de la désinformation dans les discours de haine. Notre avenir en dépend. »

Gomez a également souligné que le temps presse, étant donné que l'élection présidentielle américaine est dans moins de deux mois.

« Nous ne pouvons pas nous permettre d'avoir de fausses informations sur le vote », a-t-elle poursuivi. « Il doit y avoir vérification des faits et responsabilité. J'espère avoir de vos nouvelles dès que possible.  »

Gomez rejoint de nombreuses célébrités qui ont temporairement gelé leurs comptes Facebook et Instagram sur les mêmes problèmes que Gomez a soulevés, notamment Kim Karsashian, Leonardo DiCaprio, Katy Perry, Jamie Foxx, Ashton Kutcher, Jennifer Lawrence, Michael B.Jordan, Sacha Baron Cohen et Naomi Campbell protestant avec le hashtag #StopHateForProfit.

Le mois dernier, l'icône du rock né au Canada, Neil Young, est allé encore plus loin, dépensant 20 000 $ pour supprimer les identifiants Facebook et Goggle de son site Web Archives.

« Facebook autorise sciemment des contre-vérités et des mensonges dans ses publicités politiques à circuler sur la plateforme, tandis que les bots sèment la discorde parmi les utilisateurs », écrit-il dans son annonce. « Semer la dissidence et le chaos dans notre pays par la désinformation politique est quelque chose que nous ne pouvons pas tolérer. En termes simples, Facebook se fout de nos élections.  »

Il a ajouté: « L'argent que nous dépensons pour sortir de ce gâchis est conçu pour permettre à nos précieux utilisateurs Facebook de se connecter simplement et en toute sécurité à NYA sans que la plate-forme de médias sociaux ne soit impliquée de quelque manière que ce soit », a-t-il ajouté. . « Cela correspond à ce que nous maintenons sur la plate-forme de médias sociaux irresponsable depuis deux ans. »

Top 10 des célébrités les plus populaires sur Facebook

Diapositive suivante

Array

Tags: , ,