C est peut-être ce qui m a finalement poussé à quitter Facebook en 2021. C est un exemple de ce qu aucune entreprise ne devrait jamais faire

Il y a de nombreuses raisons qui pourraient persuader quelqu’un d’arrêter d’utiliser Facebook. Il y a des problèmes de confidentialité, des fuites de données et des contenus incendiaires, sans parler de la monétisation de vos données personnelles. Chacune de ces raisons devrait suffire, mais la plupart des gens ne sont pas convaincus de quitter Facebook.

La plupart des gens continuent de l’utiliser – près de 3 milliards d’entre eux chaque mois, en fait. Je suis venu assez près à plusieurs reprises. Je l’ai même supprimé de mon iPhone pendant les vacances.

À ce stade, je ne l’utilise vraiment que pour suivre les conversations sur le contenu que j’écris. La ligne de tendance pour moi évolue dans le sens de se débarrasser de tout ce qui concerne Facebook depuis un certain temps maintenant. Sauf pour Instagram – j’aime toujours Instagram.

En fait, si jamais vous me voyez publier quelque chose sur Facebook mais il y a une chose, cependant, qui pourrait me pousser à quitter Facebook cette année. En fait, Instagram est un très bon exemple de ce qui ne va pas avec Facebook et pourquoi il serait peut-être temps pour moi de le supprimer une fois pour toutes. J’y reviendrai dans un instant.

Tout d’abord, je devrais dire quelque chose au sujet du problème de la protection de la vie privée, car c’est absolument réel. Facebook est devenu l’une des plates-formes publicitaires les plus puissantes au monde car, mieux que toute autre entreprise, elle a trouvé comment monétiser presque sans effort vos informations personnelles. Et c’est fait d’une manière à laquelle la plupart des gens ne pensent jamais.

Le vrai problème, cependant, est que l’objectif principal de Facebook est de vous inciter à passer plus de temps sur Facebook grâce à une variété de fonctionnalités et de notifications différentes. Ensuite, il est de plus en plus difficile de trouver le paramètre pour désactiver ces fonctionnalités, même si vous n’avez pas envie de les utiliser.C’est d’ailleurs ma principale plainte avec Facebook.

La société n’essaie pas de créer des fonctionnalités qui la rendent meilleure ou plus pratique à utiliser. Au lieu de cela, il conçoit son produit uniquement pour le rendre meilleur et plus rentable pour Facebook, même si cela se traduit par une expérience utilisateur pire. C’est la même chose qui ne va pas avec Instagram, d’ailleurs.

Facebook, qui possède Instagram et souhaite à la place que vous tapotiez sur ses fonctionnalités Shopping ou Reels Bien sûr, c’est encore pire sur l’application Facebook.

Depuis que Facebook a repensé l’application et l’interface du navigateur, le seul objectif n’a pas été de vous montrer plus de ce que vous voulez voir, c’est simplement de vous permettre de passer plus de temps à interagir avec le contenu sur Facebook. L’une des façons les plus offensantes d’y parvenir (à mon avis) est de vous faire croire qu’il y a des choses importantes qui nécessitent votre attention derrière un nombre croissant de petites notifications rouges pour des choses comme les groupes, les pages ou les vidéos. Je ne regarde jamais de vidéos sur Facebook, alors pourquoi y a-t-il des notifications « 9+ » pour cette fonctionnalité ? Ou que diriez-vous de l’icône Pages, qui affiche des centaines de notifications non lues pour différentes pages que j’ai gérées au fil des ans.

Aucun d’entre eux n’est destiné aux nouveaux abonnés ou aux nouveaux messages, ils sont des conseils de Facebook sur la façon de vendre des cartes-cadeaux ou de diffuser des publicités. Sérieusement, Facebook m’envoie des notifications, non pas sur les messages de clients potentiels, mais pour me faire acheter des publicités. Il y a aussi le fait que chaque fois que j’ouvre l’application Facebook ou que je la visualise dans un navigateur Web, le premier message provient toujours d’un groupe aléatoire dont je fais partie.

Sauf que je ne connais même pas la plupart des gens des groupes dont je fais partie. Je n’ai rejoint que parce que je suis légèrement intéressé par ce qui se passe avec le club de football de nos enfants, ou pour être au courant des événements qui se déroulent dans notre petite ville.Si je veux voir quelque chose du groupe, je rendrais visite au groupe.

Je ne veux pas qu’un message de quelqu’un que je ne connais pas apparaisse en haut de mon flux simplement parce que j’ai rejoint un groupe pour le club de rappel du club de gymnastique de ma fille. Bien sûr, Facebook le fait. La stratégie de Facebook – comme la société l’a ouvertement admis – est axée sur les groupes.

C’est pourquoi il y a une petite icône juste là dans la navigation supérieure, et pourquoi elle a presque toujours une petite icône de notification rouge.Facebook sait que vous cliquerez ou taperez dessus, et que vous finirez par passer plus de temps sur Facebook, ce qui signifie plus de chances pour faire l’une des deux choses suivantes: collecter des données sur votre utilisation ou vous montrer des publicités. Avez-vous déjà essayé de désactiver ces notifications ? Au lieu de simplifier les choses, Facebook vous fait entrer dans les paramètres de chacun et décider lesquels peuvent vous envoyer des notifications et où.

C’est ridiculement long et compliqué, je suis contre les points rouges. En fait, je suis totalement et violemment allergique aux points rouges. Ils me serrent la gorge et je commence à me sentir anxieux.

Ils détruisent ma productivité et la plupart du temps me mettent en colère. En passant, ce n’est pas censé être seulement une diffusion personnelle de griefs contre Facebook. Il y a un point, c’est que chaque application (en particulier Facebook) veut que vous pensiez qu’il se passe des choses importantes à l’intérieur, alors vous l’ouvrirez et passerez plus de temps à taper sur les points rouges.

Évidemment, j’ai des sentiments forts à ce sujet, mais c’est principalement parce que, de différentes manières, presque toutes les entreprises font quelque chose de similaire. Cela peut paraître différent de Facebook, mais si vous obligez vos clients à s’engager de manière à rendre plus difficile ou plus frustrant de faire des affaires avec vous – même si vous pensez que c’est mieux pour le produit – vous le faites mal . Les opinions exprimées ici par les chroniqueurs d’Inc.

com sont les leurs et non celles d’Inc.com.

Tags: