Paramount Plus lance AVOD ; Facebook prend un coup à Apple sur les frais de créateur

Voici le récapitulatif des actualités AdExchanger.com d’aujourd’hui… Vous le souhaitez par e-mail  ? Inscrivez-vous ici.

Plus d’annonces

Paramount Plus a déployé sa version financée par la publicité lundi à 4,99 $ par mois pour les consommateurs qui n’ont pas envie de débourser 9,99 $ pour le plan sans publicité. La nouvelle offre AVOD est légèrement moins chère que l’option de 5,99 $ qui faisait partie de CBS All Access, que ViacomCBS a renommé Paramount Plus en mars. Une des raisons possibles pour lesquelles la version financée par la publicité de Paramount Plus est un peu moins chère que le plan CBS All Access qu’elle remplace, rapporte MediaPost, est qu’elle ne donne pas accès aux stations CBS locales. Les abonnés peuvent bien sûr annuler et passer au nouveau forfait, ou simplement continuer leur service existant et payer le même tarif. Mais salut ! Il y a toujours cette « montagne de contenu » sur laquelle Paramount Plus est optimiste, et le plan financé par la publicité comprend l’accès aux sports en direct, y compris les matchs de la NFL diffusés par CBS, l’UEFA Champions League et les Ligues Europa, en plus de 30 000 épisodes, films, originaux Paramount Plus et accès aux nouvelles 24h/24 et 7j/7 via CBSN. ViacomCBS a également annoncé lundi qu’il élargirait son offre de contenu cet été avec plus de 1 000 films premium.[[Connexes dans Ad Exchanger :  » ViacomCBS se démarque avec Paramount Plus et Pluto TV « ]

Obtenez Zuck’d

Facebook a trollé Apple avec un lancement de produit lundi deux heures avant le début de la conférence mondiale des développeurs d’Apple. Le PDG Mark Zuckerberg a personnellement annoncé le nouvel outil, que les influenceurs mobiles et les créateurs de contenu peuvent utiliser pour estimer les impôts sur leurs revenus et voir quelles entreprises réduisent leurs revenus. Un instructeur de yoga qui a gagné environ 3 300 $ pour un cours en ligne, par exemple, peut s’attendre à une facture d’impôt de 420 $ de l’Oncle Sam. et à une facture combinée de 600 $ pour Oncle Tim et Oncle Sundar. Facebook ne prélève actuellement aucun frais et a déclaré que ses produits de monétisation de créateurs resteraient gratuits jusqu’en 2023, rapporte The Verge. Cependant, lorsque Facebook commencera à facturer les créateurs, Zuckerberg a déclaré que ce serait « moins que les 30% qu’Apple et d’autres prennent ».

Convention fiscale

Amazon, Google et Facebook pourraient devoir verser un impôt sur les sociétés d’au moins 15 % sur les bénéfices après que le G7 a conclu samedi un accord historique pour soutenir une proposition soutenue par les États-Unis sur une réforme fiscale mondiale. Selon CNBC, le plan appelle les entreprises du monde entier à payer un impôt minimum de 15 % sur les bénéfices. Les réformes, si elles sont finalisées, affecteraient les plus grandes entreprises mondiales avec des marges bénéficiaires d’au moins 10 %. La secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, a tweeté qu’un impôt minimum mondial mettrait fin au nivellement par le bas de la fiscalité des entreprises et garantirait l’équité pour la classe moyenne et les travailleurs aux États-Unis et dans le monde. Alors, comment les grandes entreprises technologiques prennent-elles la nouvelle ? Pas mal, en fait. Amazon a déclaré que l’accord « marquait un pas en avant bienvenu » dans les efforts visant à « apporter de la stabilité au système fiscal international », tandis que le vice-président de Facebook pour les affaires mondiales, Nick Clegg, a noté que Facebook « appelait depuis longtemps à une réforme des règles fiscales mondiales ». Google, quant à lui, soutient également l’initiative et a déclaré espérer un accord « équilibré et durable ».

Les tarifs peuvent varier

Dans les semaines qui ont suivi le déploiement d’iOS 14.5, les rapports sur les taux d’adhésion des utilisateurs ont considérablement varié. Flurry a signalé un taux d’adhésion global de 13%… bien que cela se traduise par environ 5% au début du mois de mai si vous ne regardez que les États-Unis, rapporte Adweek. Pendant ce temps, AppsFlyer a déclaré avoir constaté que les taux d’inscription différaient en fonction de la catégorie de contenu d’une application particulière. Une analyse plus approfondie a montré que 40% des utilisateurs ont opté pour le suivi au cours de la semaine du 17 mai, bien que ce chiffre ait légèrement baissé à 37% parmi les applications de jeux et de médias sociaux. Bien que la crainte ait été que la perte de données puisse dissuader les annonceurs de payer un supplément pour les publicités dans les applications iOS, cela ne s’est pas encore produit. L’inventaire des applications IOS semble conserver sa valeur. Selon AppsFlyer, les dépenses publicitaires sur iOS ont augmenté de 20 % après le déploiement officiel d’, contre une augmentation de 2 % sur Android.

Mais attendez, il y a plus !

Lorsqu’il s’agit de prendre des empreintes digitales, le remède est pire que le mal, pense Eric Seufert. [Mobile Dev Memo]
TV se sont associés pour permettre le ciblage contextuel au niveau vidéo dans CTV. [release]

NBCUniversal et ReachTV ont signé un accord pour connecter les spécialistes du marketing à plus d’un milliard de voyageurs dans plus de 90 aéroports aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni. [release]

Pinterest cherche à aider ses utilisateurs à se rapprocher de l’achat avec une nouvelle fonctionnalité qui enregistre automatiquement les épingles de produits achetables et informe les utilisateurs des changements de prix. [Digiday]

Selon une nouvelle étude de consommation du Leichtman Research Group, 82 % des foyers TV aux États-Unis disposent désormais d’au moins un appareil de télévision connecté à Internet. [BroadbandTV News]

L’Oréal, NatWest et PepsiCo ont signé le WFA Planet Pledge, qui aide les spécialistes du marketing à prendre la tête du développement durable. [release]

Vous êtes engagé

Cardlytics a embauché Peter Chan en tant que directeur de la technologie. [release]

La société de radio européenne Global a nommé Les Hollander en tant que PDG de l’Amérique du Nord pour sa plate-forme de publicité numérique, DAX. [release]

Tags: