Node.js 16, Ambasador Labs, Redis, Red Hat Satellite 6.9 et Atlassian achètent ThinkTilt • DEVCLASS

Node.js 16 est sorti cette semaine, les points forts étant la prise en charge d’Apple Silicon et le moteur JavaScript V8 mis à jour vers la version 9.0. Conformément au calendrier de publication du projet, Node.js 16 sera la version actuelle pour les 6 prochains mois, puis promu au support à long terme (LTS) en octobre.

La principale caractéristique de cette version est qu’elle est la première à être livrée avec des binaires prédéfinis pour Apple Silicon. Selon l’équipe Node.js, le moteur JavaScript V8 a également été mis à niveau vers V8 9.0, apportant des ajustements et des améliorations de performances ainsi que la mise à jour de Node.js avec les fonctionnalités du langage JavaScript.

Mise à jour de la téléprésence et de l’entrée d’émissaire

Ambassador Labs a mis à jour son portefeuille d’outils Kubernetes avec la sortie de Telepresence 2.2.0, Emissary-Ingress 1.13.0 et Edge Stack 1.13.0.

La téléprésence est un outil qui permet aux développeurs de coder et de tester des microservices localement sur un cluster Kubernetes distant. La version 2.2.0 inclut des fonctionnalités liées à l’atteinte de la parité des fonctionnalités avec Telepresence 1.0, ainsi que de nouvelles fonctionnalités telles que la prise en charge de l’interception des ReplicaSets et des StatefulSets. La téléprésence fonctionne également désormais dans des environnements sans accès à Internet.

Emissary-Ingress, officiellement connue sous le nom de passerelle API Ambassador, prend désormais en charge l’API Kubernetes Gateway dans la version 1.13.0 et utilise l’API Envoy v3 en interne. De plus, l’Agent Ambassador prend automatiquement en charge Ambassador Cloud, offrant aux utilisateurs un accès facile au catalogue de services Ambassador. Edge Stack 1.13.0 est un sur-ensemble de l’Emissary-Ingress avec des fonctionnalités supplémentaires, et prend désormais en charge la limitation du taux de rafale, également connue sous le nom de limitation du débit du seau de jetons. Tous les détails sont disponibles sur le blog Ambassador.

Red Hat Satellite simplifie les opérations

9, la dernière version de son outil de gestion d’infrastructure. Cette version améliore la facilité d’utilisation, avec un accent particulier sur l’exécution à distance des tâches, selon Red Hat. Il comprend également un flux de travail d’abonnement simplifié lorsque l’accès au contenu simple est activé.

D’autres changements incluent de nouvelles fonctionnalités telles que l’amélioration du partage d’inventaire pour un meilleur balisage dans cloud.redhat.com, et pour les nouvelles installations de Satellite, une expérience connectée est la valeur par défaut, en connectant Satellite et les hôtes à Insights sur cloud.redhat.com. La prise en charge de l’authentification unique (SSO) Red Hat avec des mots de passe à usage unique basés sur le temps pour l’authentification à deux facteurs est également ajoutée.

Redis Labs a présenté cette semaine les améliorations à venir de son magasin de données clé-valeur en mémoire open source qui visent à le déplacer au-delà de ses racines de cache.

0 au second semestre 2021, permettra à Redis d’être déployé et exécuté de manière fortement cohérente, alors que les bases de données NoSQL ont traditionnellement compromis une forte cohérence pour une cohérence éventuelle.

Le moteur d’inférence RedisAI pour l’analyse en temps réel est en cours d’amélioration pour permettre aux utilisateurs d’exécuter un moteur d’inférence là où se trouvent leurs données, selon Redis. RedisAI en tant que magasin de fonctionnalités en ligne est aujourd’hui disponible pour les déploiements sur site et sera disponible pour Redis Enterprise Cloud au second semestre 2021.

Pendant ce temps, une intégration prête à l’emploi de RedisJSON et du moteur de recherche RediSearch est actuellement en préversion privée et sera généralement disponible dans la seconde moitié de 2021 avec le support Active-Active.

Atlassian achète ThinkTilt pour intégrer ProForma à Jira

Atlassian a acheté ThinkTilt, les développeurs de ProForma, un générateur de formulaires sans code / low-code qui fonctionne avec la plate-forme de gestion de services Jira d’Atlassian. Atlassian a déclaré que l’achat s’appuie sur les investissements réalisés par l’entreprise pour relever les défis de gestion des services auxquels sont confrontées les organisations adoptant des pratiques de travail agiles et numériques.

En intégrant ProForma à Jira Service Management, les équipes pourront offrir des expériences de service encore plus rapidement, selon Atlassian. Avec un éditeur sans code / low-code, ProForma prend en charge 24 langues et plus de 300 modèles de formulaires prédéfinis qui encapsulent les meilleures pratiques des clients.