Le groupe d'intervenants d'Inuvik Tourism se réunit en ligne pour réévaluer la stratégie

Bien que toutes les industries du Nord aient subi de graves perturbations à cause de la pandémie de Covid-19, aucune n’a été touchée aussi gravement ou profondément que l’industrie du tourisme, qui a effectivement été fermée depuis mars.

Même avec l’initiative de rester-cation dans le Nord, l’industrie a été en grande partie stagnante. Dans un effort de regroupement, le comité des intervenants du tourisme d’Inuvik s’est réuni en ligne via Zoom le 17 septembre pour réorienter sa stratégie.

Le groupe d'intervenants d'Inuvik Tourism se réunit en ligne pour réévaluer la stratégie

« Au départ, 2020 allait être la meilleure année de tous les temps », a déclaré Cathy Bolstad, PDG sortante de NWT Tourism. « En l’espace de quelques jours, les choses se sont arrêtées.

« Ce fut mon année la plus difficile à Tourisme TNO, et pas seulement la mienne, mais aussi pour notre équipe. Notre rôle a toujours été de faire vivre le rêve de notre destination dans le voyageur qui planifie et de maintenir notre destination sur la carte dans une série de destinations très compétitives au niveau mondial.

« Lorsque vous ne pouvez pas voyager et que le monde est paralysé, notre rôle est de savoir comment nous assurer de respecter les ordonnances de santé publique et de protéger la population des TNO, mais nous gardons le rêver vivant quand le moment sera venu que les gens reviendront.

Elle a déclaré que le ministère avait fait un pivot à 90 degrés lorsque les frontières avec le reste du pays étaient fermées dans leur marketing, pointant plutôt les touristes potentiels vers les problèmes frontaliers et s’assurant que les gens étaient au courant des nouvelles règles. Le tourisme des TN-O. S’efforçait maintenant de maintenir des contacts continus avec les marchés clés afin de garder des opportunités ouvertes pour l’ouverture des frontières.

Une partie du problème, a-t-elle expliqué, était que si les frontières restent fermées aux marchés touristiques clés comme les États-Unis, le marché du tourisme du Canada serait en grande partie limité aux Canadiens.

« Nous allons tous chasser la même taille réduite de visiteurs », a-t-elle déclaré. « Notre transition a changé vers l’optimisation des moteurs de recherche et nous avons développé le cadre de réponse, de récupération et de résilience, décrivant quels étaient les signaux que nous devions surveiller et les choses que nous devons faire en tant que marketeur.

La saison touristique presque inexistante a permis d’apporter des améliorations aux installations de la ville d’Inuvik, comme le parc Chief Jim Koe. Les acteurs du tourisme dans le delta de Beaufort se sont réunis via Zoom pour discuter des stratégies visant à maintenir l’industrie vivante et prête pour la réouverture des frontières. « En plus de ce dont nous avons besoin du gouvernement en termes de soutien pour nous assurer que cette industrie peut pivoter et se rétablir.  »

Ajoutant qu’elle était fière du travail accompli par NWT Tourism, Mme Bolstad a déclaré que son personnel avait fait beaucoup d’heures supplémentaires pour s’assurer que les TNO étaient prêts pour la réouverture de la frontière. Elle a ajouté que les TNO examinaient les résultats de son initiative de séjour dans le Nord et préparaient une présentation pour montrer comment cela fonctionnait.

Résumant ce que la présentation mettrait en évidence, Bolstad a déclaré que les revenus générés par les agents de séjour des TNO ne se rapprochaient pas des revenus générés par les 140 000 touristes moyens que le territoire voit normalement au cours d’une année donnée.

« Nous voyons partout au Canada et dans les Territoires du Nord-Ouest que Covid-19 a changé la vision du tourisme des gens », a-t-elle noté. « Les voyages et Covid-19 suscitent la peur. »

La prochaine étape consistera à sonder les exploitants du tourisme et de l’hôtellerie dans les TN-O. Pour déterminer l’ampleur des dommages et dans quelle mesure ils seraient prêts à recevoir un volume de touristes lorsque les restrictions seront assouplies, puis déterminer ce qui est nécessaire pour ramener les gens Ordinaire.

L’assemblée générale annuelle de l’Office du tourisme se tiendra à Zoom en novembre, au lieu d’une conférence sur le tourisme à Hay River, comme initialement prévu. Parallèlement à l’AGA, il y aura un appel Zoom ouvert distinct de 10 h à 12 h. 2 novembre avec Destination Canada pour partager la recherche. Bolstad a déclaré qu’elle s’attendait à avoir des données sur la façon dont l’industrie du tourisme des TNO a été touchée pour cette réunion.

Le lendemain, au même moment, Destination Canada fera une présentation pour expliquer comment ils aideront les TNO à faire progresser le tourisme.

Deux ateliers étaient également prévus pour novembre et décembre avant la pandémie – l’un sur la façon de maximiser le tourisme en hiver et l’autre sur le tourisme culinaire.

Array