Google recherche une livraison de bière locale a augmenté de 500% pendant le verrouillage

Google a constaté une augmentation de 500% du nombre de personnes recherchant une livraison de bière locale pendant le verrouillage, a déclaré le directeur général du moteur de recherche britannique.

Cependant, une baisse de la demande après la levée des mesures de verrouillage a conduit à un appel des détaillants de bière et d'alcool en ligne, ainsi que des petites brasseries, pour un soutien accru du gouvernement.

Google recherche une livraison de bière locale a augmenté de 500% pendant le verrouillage

S'adressant mardi à Good Morning Britain d'ITV, le chef britannique de Google, Ronan Harris, a déclaré qu'il y avait également eu une augmentation de 1 300% des recherches de produits locaux, y compris les termes « boîte de ferme locale » et « livraison de viande locale » au cours des derniers mois.

Partager l'histoire complète, pas seulement les gros titres

« Alors que nous étions contraints de nous enfermer et de limiter nos mouvements, les gens retournaient dans leurs entreprises locales et voulaient savoir s'ils étaient ouverts, livraient-ils, faisaient-ils du click and collect et ce qui était disponible », a-t-il déclaré.

Le nombre plus élevé de recherches s'est traduit par une augmentation significative des ventes pour les détaillants d'alcool en ligne. En avril, le fournisseur de bière et de vin Rebellious Goods a signalé une augmentation de 1000% de ses ventes et son activité en ligne a vu ses dépenses moyennes passer de 20 £ à 60 £.

Craft Metropolis, un magasin de bière artisanale en ligne basé dans le sud-est de Londres, a déclaré à The Independent qu'il avait vu Google rechercher une fusée de livraison de bière en mars et avril et se comporter particulièrement bien en mai et juin.

Oliver Meade, fondateur de Craft Metropolis, a déclaré: « Les livraisons en ligne à l'échelle du Royaume-Uni ont augmenté de 300 à 400% par rapport au même mois les années précédentes, et les livraisons locales à SE20 Londres où nous sommes basés, et à Londres en général, était presque ingérable avec les ressources dont nous disposions à l'époque.

Mais avec la réouverture des pubs et des restaurants, combinée au fait que le Royaume-Uni est entré dans une récession, la demande des consommateurs pour les livraisons de bière est maintenant revenue à la « normale », a-t-il ajouté.

M. Meade a déclaré que la baisse de la demande était préoccupante et que les entreprises exclusivement alcoolisées se tournaient vers le gouvernement pour obtenir plus de soutien.

« Nous sommes maintenant confrontés à notre pire mois depuis janvier, à la fois en magasin et en ligne », a-t-il déclaré. « Il y a eu une augmentation considérable du nombre de brasseries et de distributeurs qui ont des produits à la source ou à des prix inférieurs pour créer des plates-formes entreprise-client.

Pas de battage publicitaire, juste les conseils et l'analyse dont vous avez besoin

« C'est génial pour la bière et pour les clients, mais cela met la pression sur les petits points de vente comme nous et en particulier ceux qui ont des magasins de grande rue.

« Les entreprises gérées par voie humide sans nourriture ont été laissées pour compte tandis que de nombreux autres secteurs reçoivent le soutien du gouvernement, comme le programme de restauration pour aider – mais le marché de l'alcool uniquement est laissé sans pensée », a-t-il ajouté.

Les petites brasseries indépendantes qui sont confrontées à une proposition de hausse des taxes dans le cadre du système fiscal d’allégement des petites brasseries sont également confrontées à des difficultés. Selon la Society of Independent Brewers (SIBA), les changements apportés au système pourraient signifier que plus de 150 brasseries artisanales locales paieraient des taxes plus élevées que les grandes brasseries, qui paieraient le même montant de taxe ou moins.

Une pétition visant à empêcher le gouvernement d'augmenter les impôts des petites brasseries a recueilli 23 476 signatures.

James Calder, directeur général de la SIBA, a déclaré dans un communiqué: « Les brasseries indépendantes ont été laissées pour compte par le gouvernement pendant le coronavirus, donc les frapper maintenant avec une augmentation des taxes proposée sera dévastateur.

« Pendant le verrouillage, les petits brasseurs ont vu leurs ventes de bière chuter de 80% en moyenne, et au moment où ils reviennent à la normale, l'annonce d'une hausse des taxes proposée a provoqué une énorme fracture dans l'industrie.

« Le fait que le gouvernement ait signalé des hausses de taxes pour les petits brasseurs sans nous dire de combien ajoute encore à l'incertitude, à l'inquiétude et à la colère. Nous avons besoin que le gouvernement revienne sur sa décision ou publie les détails de ses propositions afin de savoir qui sont les gagnants et les perdants, et de combien.

Tags: