Google est contraint de payer 1 million de dollars pour des classements trompeurs d'hôtels français

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a lancé une enquête sur le classement hôtelier de Google pour contrôler la sincérité et la nature des informations, ce qui s’est traduit par une amende de 1,1 million d’euros.L’enquête a été ouverte en 2019 et s’est poursuivie en 2020. après que les hôteliers français se sont plaints du système de classement par étoiles du géant de la technologie, sept mille cinq cents établissements ont été surveillés avant que Google ne soit condamné à une amende pour avoir affiché des classements « trompeurs  ».

Ce qui était trompeur

L’algorithme de Google incluait des informations provenant d’autres sites Web d’hôtels et les classements par étoiles d’Atout France pour classer les sites d’hôtels de une à cinq étoiles sur Google Maps et leur moteur de recherche. par conséquent, lorsque Google l’a remplacé par un système de notation par étoiles identique basé sur ses propres critères, la DGCCRF l’a considéré comme trompeur. Une version traduite du rapport officiel de la DGCCRG a déclaré que: « Cette pratique était particulièrement dommageable pour les consommateurs, induit en erreur sur le niveau de services auquel ils peuvent s’attendre lors de la réservation d’un logement Elle a également été préjudiciable aux hôteliers dont les établissements ont été présentés à tort comme moins classés que dans le classement officiel d’Atout France.

Google a changé ses pratiques

Google Ireland Ltd et Google France, qui faisaient l’objet de l’enquête, ont corrigé leurs pratiques en 2019. Les résultats ne présentent désormais que le nombre d’étoiles tel que précisé par Atout France. Malgré les changements, le parquet de Paris a consenti à imposer un 1,1 € millions d’amende à payer par Google.

Histoire moderne des services Google pour les hôteliers

Google a amélioré ses services aux hôteliers en général au cours des trois dernières années.En février 2018, Google a ajouté la possibilité de réserver des hôtels directement dans les SERP.Google a commencé à classer les hôtels en fonction de leur proximité avec les commodités locales, les transports en commun et l’accès à l’aéroport en août. . Plus tard dans le mois, le géant de la technologie a également inclus des informations sur les prix dans ses résultats de recherche.Octobre a apporté une expérience de bureau repensée spécifiquement pour les recherches d’hôtels.En 2019, Google a permis aux hôteliers de personnaliser les équipements disponibles dans Google My Business. On ne sait pas si cela était en réponse aux enquêtes en France.En mars, Google a utilisé l’apprentissage automatique pour montrer aux clients des hôtels des taux beaucoup plus bas que d’habitude par le portail de voyage de Google inclus des informations pertinentes sur la pandémie.Google acceptant de payer l’amende et de mettre à jour son service montre sa volonté de s’assurer que ses services sont aussi pertinents, précis et accessibles que possible.

Tags: