Google annonce sa sortie du marché chinois

Comme de nombreux sites Web qui ne sont plus disponibles dans l’Empire du Milieu, Google était autrefois accessible aux utilisateurs d’Internet vivant sur le continent chinois.La page Web de recherche google.cn de la société basée en Chine, officiellement lancée en 2006, a connu une période agitée sous la censure du gouvernement chinois pendant du milieu à la fin des années 2000. Les médias d’État chinois ont souvent critiqué le moteur de recherche pour son contenu pornographique, tandis que de nombreux autres pays ont exprimé des inquiétudes quant à son consentement à censurer les résultats de recherche.En 2010, David Drummond, le directeur juridique de Google à l’époque, a écrit un article de blog le 12 janvier intitulé « Une nouvelle approche de la Chine  », qui signalait que les jours du moteur de recherche étaient comptés. Dans le message, Drummond affirmait qu’une cyberattaque en provenance de Chine avait ciblé l’entreprise et « avait entraîné le vol de propriété intellectuelle de Google. » avec d’autres développements controversés, Google a mis fin à sa censure des résultats de recherche en mars. Voici un extrait de l’article de Drummond du 12 janvier: « Nous avons décidé de ne plus vouloir continuer à censurer nos résultats sur Google.cn, et donc au cours des prochaines semaines, nous discuterons avec le gouvernement chinois de la base sur laquelle nous pourrions opérer un moteur de recherche non filtré conforme à la loi, voire pas du tout. « Un grand groupe d’internautes chinois s’est réuni au siège de la société en Chine à Pékin après la nouvelle. Des fleurs et des fruits ont été laissés comme certains « ont rendu hommage » au géant de l’Internet.

L’annonce a été immédiatement critiquée par les régulateurs chinois, Lu Benfu, directeur du Centre de recherche sur le développement Internet de l’Académie chinoise des sciences, déclarant au Global Times que la sortie de Google serait « une gifle pour le gouvernement ». Hu Yanping, directeur du Data Center of China Internet (DCCI), a laissé entendre que le départ de Google serait davantage dû à son « échec de l’opération commerciale ». Au dernier trimestre de 2009, la part de marché de Google en Chine était de 35,6%, par rapport à 58,4% de Baidu.Ce jour dans l’histoire: Weibo lancé en ChineLe 14 janvier, la Chine a publié une déclaration sur le site Web du bureau d’information du Conseil d’État exprimant son opposition aux cyberattaques. Le porte-parole du Cabinet Wang Cheng a rappelé aux entreprises de se conformer aux contrôles Internet, comme cité par The Guardian. Google n’a pas été directement mentionné dans les remarques. Les internautes peuvent toujours accéder à Google.cn en dehors de la Chine, mais il s’agit d’une page de destination pour google.hk, qui est opérationnelle mais inaccessible aux utilisateurs chinois du continent.

Capture d’écran via google.cnTandis que le moteur de recherche de Google Chine a été retiré, la filiale est toujours active en Chine. En décembre 2017, la société a ouvert un centre de recherche sur l’intelligence artificielle (IA) à Pékin, qui a attiré les meilleurs talents en ingénierie de l’IA à travers la Chine. Google investit également dans certains des principaux acteurs technologiques chinoisEn 2018, les médias rapportent que Google travaillait sur un prototype pour un autre moteur de recherche chinois censuré a fait surface, ce qui a suscité des réactions négatives de la part de certains employés de Google. Le développement, appelé « Project Dragonfly », a été suspendu peu de temps après, selon The Intercept Le PDG de Google défend un retour potentiel en Chine[Cover image via ettoday.net]

Tags: ,