Le foyer de soins de longue durée de l'Ontario a émis un ordre de conformité, citant un leadership inadéquat

Un foyer de soins de longue durée de l’Ontario qui est en proie à une éclosion de COVID-19 depuis la mi-novembre a reçu une ordonnance de conformité du médecin-hygiéniste de la région de York en partie à cause de ce qu’il décrit comme une « haute direction inadéquate » dans l’établissement et connaissance insuffisante des processus de prévention et de contrôle des infections (IPAC).

L’ordonnance a été émise par le Dr Karim Kurji, le soir du Nouvel An et nécessite la Villa Leonardo Gambin, un foyer de soins de longue durée à Vaughan, en Ontario. exploité par Sienna Senior Living, pour « se conformer à toutes les instructions liées à l’épidémie de COVID-19 ».

Une flambée a été déclarée à Villa Leonardo Gambin le 20 novembre. Selon les données disponibles samedi, il y a 35 cas confirmés parmi les résidents et 14 parmi le personnel. Quatre résidents sont décédés depuis la déclaration de l’épidémie.

Au total, 13 personnes sont décédées à la maison après avoir contracté le COVID-19 depuis janvier 2020.

Dans l’ordonnance, les responsables affirment que le foyer de soins de longue durée a « une haute direction inadéquate… en tout temps pour garantir le respect approprié des mesures de PCI. » Il indique également que les connaissances en PCI sont inadéquates ou insuffisantes à domicile et qu’ils ont besoin de l’aide de plusieurs organismes de santé, notamment York Region Public Health, Mackenzie Health Hospital, Santé publique Ontario et le Réseau local d’intégration des services de santé, afin de fournir cette expertise.

Aucun autre détail n’a été fourni concernant l’assistance spécifique fournie par ces établissements de santé supplémentaires.

Au 31 décembre, l’établissement a reçu l’ordre non seulement de se conformer à toutes les directives liées à l’épidémie, mais aussi de fournir au personnel et aux résidents « l’équipement, les fournitures, les services ou les outils associés nécessaires pour surveiller, répondre et contrôler l’épidémie et nouvelle épidémie potentielle de COVID-19.  »

La Villa Leonardo Gambin a également reçu l’ordre de garantir un personnel suffisant pour répondre à l’épidémie, « y compris la présence de hauts dirigeants (personnel d’encadrement) dans toutes les unités pour renforcer les mesures de PCI » et de veiller à ce que le personnel et les visiteurs essentiels soient formés. sur l’évaluation des risques au point de service et l’utilisation appropriée des équipements de protection individuelle.

« Ces pratiques doivent être surveillées », dit l’ordre. « Lorsqu’une non-conformité est constatée, une éducation doit être fournie immédiatement, et de manière continue, pour garantir la conformité aux mesures de PCI. »

L’ordonnance finale ordonne au domicile de veiller à ce que « la divulgation d’informations sur la santé à toute personne ou entité soit conforme à la Loi sur la protection et la promotion de la santé et à la Loi de 2004 sur la protection des renseignements personnels sur la santé et à toutes les lois applicables en matière de confidentialité.

Le non-respect de ces ordonnances pourrait entraîner une amende de 5 000 $ par jour.

Andrew Iacobelli, président du conseil d’administration de la Villa Leonardo Gambin, a déclaré dans un communiqué que la maison prenait un certain nombre de « mesures concrètes » pour répondre aux préoccupations exprimées par York Region Public Health.

« De plus, Mackenzie Health et York Region Public Health fournissent des conseils sur le renforcement de l’éducation et de la formation en matière de prévention et de contrôle des infections », a déclaré Iacobelli.

« La résidence dispose des équipements de protection individuelle dont elle a besoin et nous avons pleinement mis en œuvre des précautions d’isolement pour les résidents. Cela comprend les soins, les repas et les activités dans leurs chambres pour les protéger du virus. »

Samedi, la province a signalé 188 éclosions en cours dans des foyers de soins de longue durée partout en Ontario.