Factbox : L'UE s'attaque à Facebook pour les données publicitaires

L’Union européenne et la Grande-Bretagne ont lancé des enquêtes antitrust sur l’utilisation par Facebook (FB.O) de données publicitaires dans son activité de petites annonces, des enquêtes qui pourraient l’obliger à modifier son modèle commercial en plus de lourdes amendes. en savoir plus La première enquête antitrust de la commissaire européenne à la concurrence Margrethe Vestager sur le plus grand réseau social du monde est la dernière d’une longue série de combats avec les géants américains de la technologie.

Voici quelques-uns des affrontements précédents entre le régulateur européen et les grandes entreprises technologiques.* Apple  : ( AAPL.O)En avril, les régulateurs de l’UE ont accusé Apple de fausser la concurrence sur le marché du streaming musical.

en savoir plus Les conclusions préliminaires sont la première fois que Bruxelles porte des accusations anticoncurrentielles contre Apple, bien que les deux parties aient eu des affrontements violents dans le passé, notamment un différend fiscal de plusieurs milliards de dollars impliquant l’Irlande.* Google d’Alphabet  : (GOOGL.O )Le moteur de recherche Internet le plus populaire au monde a été frappé d’amendes totales de 8,25 milliards d’euros (10 milliards de dollars) au cours de plus d’une décennie de batailles avec la Commission au sujet de son service d’achat, du système d’exploitation mobile Android et des pratiques publicitaires en ligne.

La première amende est survenue en 2010. Ses problèmes réglementaires ne sont cependant pas terminés, avec des enquêtes en cours sur ses données et la façon dont elles les utilisent, en plus des plaintes concernant ses services de recherche et de cartographie locales qui peuvent conduire à des enquêtes.* Amazon  : (AMZN.

O) En novembre de l’année dernière, la Commission a accusé le détaillant en ligne de concurrence préjudiciable au commerce de détail, alléguant qu’il utilise sa taille, son pouvoir et ses données pour obtenir un avantage injuste par rapport aux petits commerçants qui vendent sur sa plate-forme en ligne. Une autre enquête est en cours sur un éventuel traitement préférentiel de ses propres offres de vente au détail et de celles des vendeurs du marché qui utilisent les services de logistique et de livraison d’Amazon.* Intel : (INTC.

O) Le fabricant de puces américain a été condamné à une amende de 1,06 milliard d’euros en 2009 pour avoir contrecarré son rival britannique Advanced Micro Devices en accordant des rabais aux fabricants de PC. * Microsoft : (MSFT.O) La bataille de dix ans entre le fabricant de logiciels américain et l’autorité de la concurrence de l’UE concernant son prétendu abus de sa domination des systèmes d’exploitation PC pour écraser ses rivaux et d’autres les pratiques égales ont pris fin en 2008 et se sont soldées par des amendes totales de 2,16 milliards d’euros.

* Qualcomm  : (QCOM.O) Les démêlés du fabricant de puces américain avec la Commission lui ont valu des amendes totales de 1,2 milliard d’euros dans deux cas pour avoir utilisé son marché pouvoir de déjouer ses rivaux, dont Intel. Les enquêtes ont débuté en 2015.

L’organisme de surveillance antitrust de l’UE enquête également sur un éventuel comportement anticoncurrentiel de la société en tirant parti de sa position sur le marché des puces de modem 5G sur le marché des puces à radiofréquence, a déclaré Qualcomm dans un dossier réglementaire de 2019.

Tags: