Facebook n'a pas besoin de vous écouter pour cibler les publicités

(AP Photo/Thibault Camus, Dossier)

Question  : Comment des publicités pour des choses dont je n’ai parlé qu’à d’autres personnes peuvent-elles apparaître comme par magie sur Facebook s’ils n’écoutent pas mes conversations  ?

UNE : Pris au pied de la lettre avec peu de compréhension de l’évolution de la publicité numérique ciblée, il serait facile de conclure que les grandes entreprises technologiques nous espionnent en écoutant nos conversations.

La technologie publicitaire est passée de « si vous êtes intéressé par cet article, vous êtes probablement aussi intéressé par cet article » à un ciblage hautement prédictif basé sur l’énorme quantité de points de données qu’ils suivent à chaque seconde de la journée.

C’est techniquement peu pratique

Facebook compte environ 2,85 milliards d’utilisateurs actifs par mois, donc pour écouter les conversations de tout le monde 24h / 24 et 7j / 7 pour diffuser des publicités, il faudrait une énorme quantité de puissance de traitement et de stockage qui serait prohibitif.

Mon estimation de fond de table est que cela générerait environ quatre exaoctets de données audio par jour, ce qui se traduit par 4 millions de téraoctets par jour qui devraient tous être traités assez rapidement pour que ce complot soit vrai.

Ils devraient également trouver un moyen de garder secret un programme aussi énorme, car il faudrait un grand nombre de programmeurs et de techniciens matériels pour que tout cela fonctionne sans que personne ne divulgue jamais quoi que ce soit sur le projet.

Ils n’ont pas besoin d’écouter vos conversations

La triste réalité est que Facebook a tellement de façons de prédire quelles publicités pourraient résonner avec vous qui sont plus efficaces que de trouver comment écouter les conversations de tout le monde.

Lorsqu’un annonceur crée une campagne publicitaire sur Facebook, il commence par lister l’âge, le sexe, l’emplacement, les intérêts, etc. de sa clientèle cible. Ces informations ne sont que le début de la façon dont vous devenez la cible d’une annonce spécifique.

Prenons le scénario où une personne que vous avez récemment rencontrée vous a parlé d’un nouveau produit qu’elle utilise et à quel point elle l’aime dans une conversation informelle.

Cette personne a manifestement fait savoir au monde de la publicité qu’elle s’intéresse au produit parce qu’elle l’a recherché et, dans ce cas, l’a acheté.

Le suivi basé sur la localisation en cours sait que vous et cette personne étiez ensemble au même endroit.

Si vous correspondez aux données démographiques du produit, une annonce vous sera probablement livrée dans un proche avenir, car ils savent que vous venez d’entrer en contact avec quelqu’un qui a aimé le produit.

Ceci n’est qu’un exemple simple de l’IA utilisée pour prédire les publicités, qui est exponentiellement plus sophistiquée.

Il a toujours été là

Il existe une autre possibilité qui ne nécessite pas beaucoup d’imagination puisque nous sommes tous bombardés de publicités tout au long de la journée.

Le produit vous a été annoncé pendant un certain temps, mais comme vous êtes exposé à environ 4 000 à 10 000 annonces par jour, vous n’avez pas vraiment  » vu  » l’annonce jusqu’à ce qu’elle apparaisse dans une conversation.

Désactiver l’accès au micro de Facebook

Si rien de tout cela ne vous convainc, essayez de désactiver l’accès au micro pour les applications Facebook et Messenger dans les paramètres de confidentialité/autorisations des applications de votre téléphone.

Gardez à l’esprit que vous ne pourrez participer à aucune activité Facebook liée à la voix si vous faites cela et je suis tout à fait certain que les publicités effrayantes ne cesseront pas non plus d’apparaître.

Tags: