DuckDuckGo : le moteur respectueux de la vie privée prend son envol

DuckDuckGo est un moteur de recherche basé en Pennsylvanie et qui a pour philosophie de préserver la vie privée et de ne stocker aucune information personnelle concernant les utilisateurs. Pas de cookies intrusifs, d’adresse IP ou autres informations concernant la localisation, le navigateur et la configuration de l’Internaute. Pour démontrer la nécessité d’un tel service, l’équipe de Duck Duck Go a mené une sorte d’expérience sur Google et ses résultats en fonction de différents critères. Sans être connectés à leur compte Google (qui s’active automatiquement lorsqu’on se connecte à Gmail ou à un autre service Google), plus de 130 internautes américains ont réalisé les mêmes recherches sur certains mots clés.

La recherche ciblée, même si vous ne voulez pas

La conclusion de ces recherches montre que les utilisateurs n’ont jamais les mêmes résultats. Certains vont avoir des publicités ciblées en fonction de leur emplacement géographique ou de leurs précédentes recherches. Prenons l’exemple de deux internautes qui auraient tapé « gun control » (« contrôle des armes », un sujet brûlant concernant le second amendement des USA) sur Google. Le premier ayant fait des recherches sur le site de la NRA (la National Rifle Association, le lobby en faveur de la détention d’arme à feu) n’aura pas les mêmes résultats que l’autre, qui n’a pas d’avis sur la question ou surfera sur des sites contre le second amendement.Même en désactivant l’historique de navigation ou avec la navigation privée, Google tiendra compte tout de même de votre localisation. Bien sûr, il n’est pas question de pointer Google du doigt puisque les résultats pourront être les mêmes avec Yahoo !, Bing ou n’importe quel autre moteur de recherches. C’est, en fait, la fin des résultats standards et l’avènement des résultats ciblés pour tout le monde.À lire également : VPN et téléchargement : anonymat, chiffrement et sécurité avec CyberGhost

Martine a de l’herpès

Et cela pose plusieurs problèmes. Imaginons une femme qui tape « herpès » dans Google et clique sur un des liens. Sa recherche sera envoyée avec son IP et d’autres informations de localisation à différents sites  : autres moteurs et pourvoyeur de publicité ciblée. Martine Dubois (alias 168.152.41.XX) voit donc ses prochaines recherches sur Google et d’autres moteurs se transformer en un cruel rappel de son petit problème de santé. Imaginez qu’elle fasse une recherche de chez elle avec une amie ou sa famille. La personne verra des publicités pour des crèmes, des pilules et autres remèdes avec des noms qui en diront long sur Martine.Les informations sur Martine peuvent aussi être vendues à des tiers. Aux USA, on pourra, par exemple, vous refuser une assurance santé si l’on sait que vous avez des problèmes de ce type. Plus fort, certains sites de réservation d’hôtel proposent des prix supérieurs aux utilisateurs de Mac, réputés plus riches que les utilisateurs de PC… L’autre problème réside dans la création d’une « bulle » autour de l’internaute. À force d’avoir des résultats qui abondent dans votre sens sur des sujets de société ou de politique, vous ne risquez pas d’être confronté à d’autres avis, d’autres personnes, d’autres idées.

Le canard qui monte, qui monte…

En plus de préserver l’anonymat des internautes et de n’enregistrer aucune information concernant leur recherche, Duck Duck Go se distingue en utilisant les informations de crowdsourcing provenant d’autres sites pour améliorer la pertinence et enrichir les résultats. Il consacre aussi une partie de ses revenus publicitaires à financer des projets du monde libre. En 2012, le moteur se classait au 1826e rang des sites les plus consultés au monde selon Alexa. Il est en 166e position en juillet 2021, très loin devant le français Qwant.Mais ce n’est que dernièrement que DuckDuckGo a vraiment décollé  : son application a été téléchargée plus de 50 millions de fois sur l’année écoulée et le moteur est passé devant le Bing de Microsoft dans plusieurs pays dont les USA. Cette poussée risque de perdurer puisque les dernières versions d’Android demandent à l’utilisateur de choisir le moteur de recherche qui sera utilisé par défaut lors de la première utilisation et que DuckDuckGo figure dans cette liste.À lire également : Sécurité, anonymat… Comment changer son adresse IP ?

Tags: ,,