La dernière initiative d'intégrité des élections fédérales de Facebook n'est qu'une autre tactique de marketing

  • PMN Politique
  • Actualités PMN
  • Auteur de l’article :

    Contenu de l’article

    LA CONVERSATION Cet article a été initialement publié sur The Conversation, une source indépendante et à but non lucratif d’informations, d’analyses et de commentaires d’experts universitaires. Les informations de divulgation sont disponibles sur le site d’origine. Ahmed Al-Rawi, professeur adjoint, Actualités, médias sociaux et communication publique, Université Simon Fraser En février 2021, Facebook Canada a annoncé que les Canadiens devraient s’attendre à voir moins de contenu politique sur le site de médias sociaux, affirmant que les Canadiens  » ne veulent pas que le contenu politique s’empare de leur fil d’actualité « . Comment Facebook est parvenu à cette conclusion reste un mystère, et c’est un développement intéressant car Facebook a toujours été politique.

    Publicité

    Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

    Contenu de l’article

    De nombreuses publicités Facebook diffusées au Canada et ailleurs contenaient des messages racistes et xénophobes de nature politique. En effet, la société de médias sociaux a profité de ces publicités, dont certaines achetées par la page Facebook récemment supprimée  » Old Stock Canadian « . Au Canada, la société a également annoncé qu’elle avait commencé à tester « une variété de façons de classer le contenu politique dans les flux des gens en utilisant différents signaux, puis de décider des approches que nous utiliserons à l’avenir ». Cependant, il semble que les Canadiens soient utilisés comme une expérience politique pour la société de médias sociaux, ce qui pourrait aggraver le problème existant des chambres d’écho ou des bulles filtrantes. Intégrité et Facebook La politique de Facebook a précédé l’annonce des élections fédérales de plusieurs mois. Les grandes questions auxquelles Facebook pourrait vouloir répondre sont : Comment Facebook classera-t-il le contenu politique ? Qui le classera et à qui servira-t-il ? Tout n’est-il pas  » politique « , comme les politiques COVID-19 ?

    Publicité

    Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

    Contenu de l’article

    Je veux me concentrer ici sur l’autre annonce de Facebook : le lancement de son Initiative canadienne d’intégrité électorale (CEII) pour les prochaines élections de 2021. Le site Web contient plusieurs sections, notamment  » Travailler avec des experts du milieu universitaire « ,  » Lutter contre les comportements inauthentiques coordonnés  » et  » Lutter contre la désinformation et promouvoir des informations crédibles « . Je pense que le site contient du matériel promotionnel utilisé comme stratégie pour polir l’image de Facebook après le scandale Cambridge Analytica suite aux résultats des élections de 2016 aux États-Unis. Par exemple, dans la section intitulée  » Travailler avec des experts en milieu universitaire « , détaille les liens entre les universités Harvard et Carleton et Kevin Chan, le lobbyiste de Facebook à Ottawa et le chef de sa politique publique. L’information contenue dans cette section consiste en du matériel promotionnel.

    Publicité

    Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

    Contenu de l’article

    Une autre section –  » Tackling Coordinated Inauthentic Behaviour  » (CIB) affirme ce qui suit  :  » Au cours des quatre dernières années, nous avons partagé nos conclusions sur le CIB que nous détectons et supprimons de nos plateformes. Dans le cadre de nos rapports CIB réguliers, nous partageons des informations sur les réseaux que nous supprimons au cours d’un mois pour permettre aux gens de voir plus facilement les progrès que nous réalisons en un seul endroit. Ce que Facebook a négligé ici, c’est que les rapports n’incluent que les données agrégées, quelques captures d’écran et d’autres affirmations générales. Nous ne connaissons pas, par exemple, les détails des opérations d’information ciblant ou provenant du Canada. En d’autres termes, nous n’avons qu’à croire Facebook pour ces activités d’instantané. Cela contraste avec Twitter qui publie périodiquement des données en masse sur les trolls gérés par l’État dans le cadre de son initiative d’intégrité civique. Bien que Twitter ne soit pas complètement transparent, il fait bien plus que Facebook, dont les données et les algorithmes restent entourés de mystère. Plus récemment, Twitter a signalé l’un des tweets de Chrystia Freeland comme trompeur.

    Publicité

    Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

    Contenu de l’article

    Même l’outil CrowdTangle que Facebook a récemment proposé aux chercheurs universitaires souffre de nombreuses limitations. Sous prétexte de protéger la vie privée des utilisateurs, Facebook évite de divulguer des données importantes pour identifier et étudier systématiquement les individus et les groupes pour le bien public. Domination des publicités sur Facebook Dans la section intitulée  » Combattre la désinformation et promouvoir des informations crédibles « , Facebook prétend également s’appliquer aux normes  :  » Nous supprimons le contenu qui enfreint nos normes communautaires, comme la désinformation sur COVID-19 et les vaccins. Nous supprimons également les informations erronées qui pourraient empêcher les gens de voter, comme la fausse représentation des dates, du lieu, des heures et des méthodes de vote. des partenaires de vérification des faits dans plus de 60 langues pour identifier, examiner et évaluer la désinformation virale sur nos plateformes.

    Publicité

    Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

    Contenu de l’article

    Le principal problème ici est que le contenu problématique qui est principalement examiné doit d’abord devenir viral avant de pouvoir être examiné. Qu’en est-il des millions d’autres publications qui peuvent être problématiques mais n’atteignent pas le niveau viral ? Pour comprendre si Facebook applique les règles ci-dessus, j’ai effectué une recherche dans sa bibliothèque d’annonces, une plate-forme en libre accès qui permet à tout utilisateur de visualiser des annonces actives et inactives. J’ai regardé les publicités parce que Facebook en profite directement, et le bon sens dit qu’elles sont modérées. J’ai recherché des annonces politiques au Canada qui étaient actives au 19 août 2021 et j’ai trouvé environ 800 annonces pertinentes. Fait intéressant, 70 pour cent (560) de ces annonces ont été achetées par le Parti libéral du Canada et les pages Facebook de Justin Trudeau, tandis que de nombreuses autres ont été achetées par d’autres candidats libéraux, ce qui représente plus de 80 pour cent des annonces Facebook disponibles. En d’autres termes, le Parti libéral est le joueur dominant sur Facebook.

    Publicité

    Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

    Contenu de l’article

    Bien que la majorité de ces publicités ne contiennent que du matériel promotionnel, certaines d’entre elles contiennent un contenu trompeur qui devrait au moins être signalé par Facebook, selon leur annonce ci-dessus. Par exemple, une publicité Facebook achetée par Andrea Kaiser, candidate libérale de Niagara Falls, fait circuler une caricature éditoriale de Graeme Mackay du Hamilton Spectator. La caricature montre la chef conservatrice Erin O’Toole comme soutenant les anti-vaccins qui ont COVID-19 – O’Toole a déclaré qu’il « encourage » les Canadiens à se faire vacciner, mais s’oppose aux vaccinations obligatoires. Transparence et Facebook Parmi les autres affirmations faites par Facebook est liée à la  » transparence du contenu « , déclarant que la société de médias sociaux  » a lancé un bouton contextuel pour fournir aux gens plus d’informations générales sur les éditeurs et les articles qu’ils voient dans le fil d’actualité afin qu’ils puissent décider quoi lire. faites confiance et partagez.

    Publicité

    Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

    Contenu de l’article

    Par exemple, dans un article plus ancien lié à ses normes communautaires, Facebook mentionne qu’il n’autorise aucune page à « se livrer à un comportement inauthentique … 1//8 l’identité, le but ou l’origine de l’entité qu’ils représentent.  » Cependant, cela ne semble pas être le cas en ce qui concerne certaines pages Facebook comme  » Canada Proud « , qui prétend être une organisation à but non lucratif mais qui a acheté plusieurs publicités qui divisent pour soutenir le Parti conservateur. En d’autres termes, Facebook permet toujours à certaines organisations et groupes de diffuser leurs messages politiques polarisants et souvent trompeurs sur sa plateforme, malgré ses promesses d’intégrité publique et de transparence lors de nos prochaines élections. Nous savons tous que le modèle économique de Facebook est centré sur le profit, mais il peut être utile d’être plus transparent avec le public. Et peut-être laisser tomber le mot « intégrité » de sa nouvelle initiative. Les informations de divulgation sont disponibles sur le site d’origine. Lire l’article original : https://theconversation.com/facebooks-latest-federal-election-integr https://theconversation.com/facebooks-latest-federal-e

    Partagez cet article dans votre réseau social

    Publicité

    Cette annonce n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

    Merci pour votre inscription !

    Un e-mail de bienvenue est en route. Si vous ne le voyez pas, veuillez vérifier votre dossier de courrier indésirable. Le prochain numéro de NP Posted sera bientôt dans votre boîte de réception. Nous avons rencontré un problème lors de votre inscription. Veuillez réessayer

    commentaires

    Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion vivant mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure de modération avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire.

    Tags: