Brave lance son moteur de recherche plus respecteux de la vie privée

Annoncé en mars, le moteur de recherche de Brave est entré en bêta publique. Baptisé Brave Search, il est  » construit sur un index complètement indépendant et ne suit pas les utilisateurs, leurs recherches ou leurs clics « , d’après le communiqué de lancement.

Le CEO de Brave explique que contrairement à certains moteurs de recherche qui ne sont qu’une surcouche d’autres moteurs (DuckDuckGo utilise l’index de Bing, par exemple), Brave Search utilise des algorithmes créés de toutes pièces et améliorés grâce à la communauté. Au mois de mars, l’entreprise avait racheté Cliqz, un moteur de recherche européen misant sur le respect de la vie privée. Celui-ci a entre-temps été débranché, mais son code a posé les fondations de Brave Search.

Si Brave déclare que son moteur est bâti sur un index indépendant, en réalité certaines facettes s’appuient sur des services tiers. C’est le cas de la recherche d’images. Brave espère réduire cette dépendance au fur et à mesure que les utilisateurs se serviront de Brave Search. Pour chaque recherche. il faut d’abord réaliser un certain nombre de recherches avant d’avoir le fameux pourcentage.

La version bêta de Brave Search ne contient pas de publicités. Sur le long terme, l’entreprise voudrait développer une option payante et sans publicité, en plus d’une version gratuite avec pubs. Ce moteur de recherche deviendra celui par défaut du navigateur Brave un peu plus tard dans l’année, mais vous pouvez y accéder depuis n’importe quel navigateur. Pour rappel, Brave est disponible sur Mac et iOS. Ce navigateur basé sur Chromium est open source, gratuit et met l’accent sur la vie privée de l’utilisateur, tout en essayant de monter un système de rémunération pour les éditeurs et pour lui-même.