Augmentation de 51% de l'utilisation des logiciels espions et des harceleurs pendant la pandémie COVID-19

La menace numérique croissante intervient dans le contexte d'une augmentation des cas de violence domestique dans le pays pendant le verrouillage.

Date de publication: lun, 27 juillet 2020 22:26 IST

Augmentation de 51% de l'utilisation des logiciels espions et des harceleurs pendant la pandémie COVID-19

New Delhi | Bureau de technologie Jagran: Selon un rapport de la société de sécurité numérique Avast, l'utilisation des logiciels espions et stalkwares a augmenté de 51% entre la période de verrouillage de mars et juin. En Inde uniquement, depuis mars, Avast a protégé plus de 4 000 utilisateurs des applications capables d'espionnage, principalement des stalkerware, avec une moyenne mensuelle en hausse de 20% par rapport aux deux premiers mois de l'année. La menace numérique croissante intervient dans le contexte d'une augmentation des cas de violence domestique dans le pays pendant le verrouillage.
Que sont les applications stalkerware?

En général, il fait référence aux applications de logiciels espions qui sont utilisées par les couples pour espionner leurs partenaires en installant de telles applications sur leurs appareils sans leur consentement afin de retracer leur emplacement et d'autres activités du smartphone.
Selon National Network to end Domestic Violence (NNEDV) des États-Unis, les Stalkerwares sont généralement conçus pour fonctionner en mode furtif sans notification persistante à l'utilisateur de l'appareil, ce qui donne aux agresseurs et aux harceleurs un outil robuste et invasif pour perpétrer du harcèlement, surveillance, traque et abus.

«Il existe des applications dédiées que les gens installent sur les téléphones de leurs partenaires ou de leurs enfants. Lorsque vous installez de telles applications, il demande des autorisations telles que l'accès aux emplacements de la galerie, les journaux d'appels, entre autres. Une fois que vous faites cela, l'appareil maître doté d'un tableau de bord peut voir tout ce qui se passe avec l'autre appareil », a déclaré le chercheur indépendant en cybersécurité basé à Guwahati, Indrajeet Bhuyan, cité par Indian Express.

Les Stalkerwares sont également utilisés pour hameçonner des données, sous le couvert d'applications antivol avec lesquelles un appareil peut être suivi en cas de vol ou de perte.
Google a interdit les applications Stalkerware
Google appartenant à Alphabet, tout en annonçant les mises à jour des politiques publicitaires de Google, qui entreront en vigueur à partir du 11 août 2020, a déclaré qu'il interdirait les publicités en ligne qui promeuvent les stalkerwares, les logiciels espions et d'autres méthodes de surveillance envahissant la vie privée de ses utilisateurs. sans leur consentement.
Un logiciel espion chinois déguisé en logiciel fiscal accusé d'espionnage industriel
Selon un rapport de NBC News, les analystes d'une société de cybersécurité Trustwave ont trouvé un logiciel espion intégré dans le logiciel de taxe de vente, qu'ils ont surnommé Goldenspy. Il a installé une porte dérobée qui a donné aux attaquants un accès complet aux réseaux d'une entreprise qui payait ses impôts par son intermédiaire, a rapporté Trustwave, marquant une toute nouvelle dimension de l'espionnage d'entreprise.
Verrouillage et augmentation des applications de logiciels espions
Les rapports suggèrent qu'une augmentation de l'utilisation d'Internet par presque tout le monde pendant le verrouillage a entraîné une telle augmentation des applications de logiciels espions. Avec la plupart des services en ligne, la densité de cibles potentielles pour les cybercriminels a augmenté, ce qui se traduit par des opportunités d'exploitation ultérieures qui restent un grand défi pour les cyber cellules à travers le pays et au-delà. Rakesh Kumar Jha

Tags: ,